Actualité

[Emploi] Pacte de responsabilités : les dés sont jetés

Le Pacte de responsabilités prend enfin forme ce vendredi 28 février, après son « lancement » par François Hollande, deux mois plus tôt. Celui-ci a entrainé une rencontre entre le patronat et les syndicats afin de produire un accord. Zoom sur la priorité actuelle du gouvernement : le chômage…

Un contexte de crise

Les prévisions du Président de la République concernant la courbe du chômage se sont avérées erronées. Cette dernière est loin de s’inverser et au contraire le chômage prend du poil de la bête ! Le mois dernier, 9 000 nouveaux demandeurs d’emplois s’ajoutent à la liste de chômeurs et amplifient l’inquiétude générale. Le gouvernement propose une somme de 30 milliards d’euros de baisse de charges afin que les entreprises octroient des contreparties en termes d’emplois. C’est d’ailleurs l’essentiel point du débat à ce jour. Et, les avis sur la question divergent énormément.

Des divergences de points de vue

Le ministre de l’intérieur est très optimiste à ce sujet et parle du Pacte de responsabilités comme la « clé » de la relance de l’emploi. Cependant, d’autres, tels que Pierre Gattaz, représentant du milieu patronal, et Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, sont beaucoup plus hostiles aux échanges de bons procédés que propose le gouvernement ! Ce dernier s’y oppose d’ailleurs très clairement, partant du fait que les entreprises restaient libres de leurs choix et que cela n’influerait que très peu sur la décision de créer de l’emploi ou non. Quant à Pierre Gattaz, il émet de très fortes réserves à propos des contreparties intrinsèques à ce Pacte. Il demande d’échanger « l’Observatoire des contreparties » contre une appellation plus lisse, à savoir : « Comité du suivi du pacte ». Au vu de ce début de controverse, impossible donc de savoir quelle sera l’issue de cette rencontre… Affaire à suivre !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page