Actualité

[Incubateur] Ouverture de la première « Maison de l’international »

Un nouvel accélérateur de croissance pour les entreprises françaises
aux Etats-Unis.

Les entreprises rêvent américain !

Il y a presque un an, le président de la République, François Hollande se fixait l’objectif d’ouvrir la voie aux implantations d’entreprises à l’étranger où l’offre y est jugée, plus favorable.

Désormais, cela est chose faite : l’initiative du ARD Île-de-France et d’UBIFRANCE, co-fondateurs du projet, a permis l’ouverture d’une première « Maison de l’international » sur le sol américain.

C’est par le biais de ces « Maisons de l’international », désignées comme des véritables « accélérateurs de croissance » que de nombreuses PME auront accès aux différents accompagnateurs pour les accompagner dans les futures démarches qu’elles auront aux Etats-Unis.

La raison de ce choix est expliquée par l’histoire entrepreneuriale mémorable du pays et  d’un marché où la demande est toujours emprunt aux nouveautés.

Le terrain y est donc propice aux lancements des PME françaises dont le potentiel doit être à la hauteur de l’innovation, car s’adapter aux nouveaux codes du territoire et vaincre une concurrence très accrue demeure nécessaire.

Les équipes américaines de l’ARD Ile de France et d’UBIFRANCE accompagnent d’ores et déjà ensemble un certain nombre de PME désireuses de s’investir durablement sur le marché américain.

Une première naissance

Une première « maison » orientée vers le domaine du numérique et des sciences du vivant a vu le jour à San Francisco et est baptisée sous le nom de « French Tech Hub ».

Celui-ci a la particularité d’être connecté à l’ensemble des réseaux d’appui français fédérés sous la bannière « France international » (Régions partenaires, UBIFRANCE, Bpifrance, CCI,CCEF) et à l’écosystème d’innovation français (en particulier les pôles de compétitivité partenaires et French Tech), car l’objectif reste d’accompagner chaque année une soixantaine d’entreprises.

Au-delà du développement économique de ces entreprises assuré par un panel de décideurs, financeurs et autres accompagnateurs, l’enjeu reste important car les retombées seront également positives dans l’Hexagone en matière d’emplois.

La réussite des ces entreprises technologiques françaises aux Etats-Unis dépend donc de la mise en valeur du savoir-faire et des talents français.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page