Autres méthodesCréerInnovation

OSEO capital PME

Un accompagnement décisif pour la mise en relation entre investisseurs et PME

OSEO capital PME est un service en ligne gratuit, crée en 2008, en partenariat avec le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables. Son objectif est de faciliter la rencontre entre investisseurs et PME à la recherche de capitaux afin de favoriser l’investissement dans le capital des PME. Il a été développé à l’occasion de la première application de la disposition de la loi en faveur de l’Emploi et du Pouvoir d’Achat (TEPA) visant à souscrire une augmentation de capital d’une PME en alternative au paiement de l’ISF. OSEO capital PME n’est pas limité à cet usage, mais, ouvert à tous les investisseurs ainsi qu’à toutes les PME, dans le respect de la réglementation en vigueur.

La première difficulté dans une augmentation de capital est bien celle de la rencontre, car investisseurs – notamment les personnes physiques – et sociétés sont isolés, chacun de leur côté, sans réelle chance de se rencontrer si cette mise en relation n’est pas provoquée ou facilitée. Cette mise en relation est l’objet même d’OSEO capital PME.

Quels sont les apports principaux du service OSEO capital PME ?

Il est possible de réunir plusieurs investisseurs, chacun de petit montant, pour une même société. C’est là un des apports essentiels du service OSEO capital PME. Les témoignages révèlent que la mise en relation via OSEO capital PME complète souvent une opération d’augmentation de capital en cours, quand elle ne la déclenche pas. Elle suscite même la « love money » auprès de la famille qui n’avait pas été spontanément sollicitée. Elle est une première étape vers les Business Angels et le capital-risque. Elle concilie parfois les trois.

Pour réussir son ouverture de capital, une société doit s’organiser. Cela aussi, beaucoup de chefs d’entreprise l’ont découvert à l’occasion d’une mise en relation par le site. L’accompagnement par ses conseils (experts comptables, avocats, conseils en investissements financiers, notaires, partenaires bancaires) est un facteur clé de réussite.

En effet, il faut présenter la société, proposer un prix d’émission pour les nouvelles actions, prévoir un plan d’affaires, envisager la sortie future des nouveaux associés, le plus souvent très minoritaires. Le rôle du partenaire – accompagnateur est primordial pour la réussite du projet d’augmentation de capital.

Depuis la mise en place du service, quels ont été les résultats ?

OSEO capital PME a permis la mise en relation de plus de 2 700 investisseurs avec 1 400 sociétés du 15 avril au 15 juin 2008, date limite de déclaration de l’ISF.

Pour deux dirigeants sur trois cette levée de fonds a contribué au développement de leur entreprise, dont près de la moitié à l’international. Et pour 17 % des sociétés, ces capitaux ont permis de financer des projets de Recherche et Développement.

Pour leur part, les investisseurs ont trouvé grâce à OSEO capital PME une possibilité de diminuer le montant de leur ISF (39 %), d’accompagner le développement de la société dans laquelle ils ont investi (30 %), de réaliser une plus-value (18 %) et de diminuer le montant de leur IR (13 %).

Quel est le profil type des utilisateurs d’OSEO capital PME ?

Des société ayant de 1 à 5 ans d’existence (44%), dans le secteur des services (53 %), de moins de 10 salariés (76 %), avec un chiffre d’affaires inférieur à 500 K (40 %) et à la recherche d’investissements compris entre 100 à 300 K. Quant à l’investisseur type, il est majoritairement assujetti à l’ISF (83 %) et réside principalement en Ile-de-France (60 %).

Les perspectives d’évolution du service OSEO capital PME ?

Les collectivités locales, réseaux de Business Angels, pôles de compétitivité, incubateurs, banques, conseils… ont manifesté leur intérêt pour un tel service afin d’animer leur propre communauté d’utilisateurs investisseurs et sociétés.

Les prochaines évolutions d’OSEO capital PME permettront à chaque catégorie d’acteurs qui le souhaite d’utiliser le service via un espace personnalisé, fonctionnant toutes en interaction au sein d’OSEO capital PME. Les chefs d’entreprise pourront présenter leur activité et décrire leur projet avec la visibilité requise par rapport à la catégorie d’investisseurs choisie. Du côté des investisseurs, l’appartenance à une ou plusieurs communautés contribuera à approfondir la démarche de sélection. Ces évolutions seront disponibles fin du premier semestre 2009.

Quels sont les apports de la loi Tepa ?

La loi Tepa a donné envie à des personnes physiques d’investir en direct et pas seulement par l’intermédiaire des FIP, FCPR, FCPI ou encore de sociétés holdings ad hoc créées à cette occasion. Elle a permis de révéler des personnes physiques prêtes à prendre un risque en direct, plutôt qu’à privilégier l’investissement réalisé via des professionnels, a priori plus accessible et plus sécurisant, mais avec une moindre visibilité par rapport à la PME, bénéficiaire finale.

La loi Tepa a aussi contribué à faire apparaître de nouvelles catégories de sociétés à la recherche de capitaux. La levée de fonds n’est plus simplement réservée aux jeunes sociétés à très fort potentiel de croissance. Les sociétés plus « traditionnelles », de toutes tailles et de tous âges, ont par conséquence bénéficié de cette nouvelle opportunité.

Beaucoup ont compris l’intérêt de la loi et du service, et n’ont plus peur de s’afficher comme étant à la recherche de capitaux. Au contraire, de nombreuses entreprises révèlent bénéficier, du fait de leur présence sur le service, d’une notoriété supplémentaire et d’une bonne visibilité auprès d’investisseurs. L’image de la société s’en trouve valorisée et la démarche est considérée comme celle d’une société dynamique !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page