Autres méthodesBusinessCréer

Oh My Cream ! lève 6 millions d’euros auprès du fonds Otium Capital

La start-up Oh My Cream !, spécialisée dans la distribution sélective de produits de beauté, vient de lever 6 millions d’euros pour accélérer son développement.

Un concept simple mais ambitieux !

Créée par Juliette Levy, en 2012 dès sa sortie de l’ESSEC, Oh My Cream ! sélectionne le meilleur des produits de beauté du marché avec plus de 1000 références triées sur le volet. Son objectif étant de faire vivre une expérience uniques aux consommateurs aussi bien sur son e-shop que dans ses boutiques physiques. Juliette Lévy voit dans cette offre de distribution sélective associant vente de produits et service sur-mesure « le futur de la beauté » et espère, grâce à cette nouvelle levée de fonds, que sa société Oh My Cream ! puisse grandir rapidement et même devenir « leader demain » du secteur !

Une deuxième levée de fonds pour accélérer la croissance

Oh My Cream ! avait déjà levé 1,6 million d’euros auprès de business angels il y a quelques années, et opère déjà un réseau de 5 boutiques physiques en nom propre, en sus de son site internet. Les 6 millions d’euros souscrits désormais par le fonds Otium Capital permettront de quadrupler rapidement le nombre de magasins physiques qui passera de 5 à 20 et de développer le site internet.

« Cette levée de fonds va nous permettre d’étendre notre présence physique mais aussi de poursuivre le développement de notre site pour proposer une expérience client toujours plus aboutie. Au-delà du soutien financier, notre startup était à la recherche d’un véritable accompagnement à 360° et d’un partenaire partageant nos valeurs : c’est donc tout naturellement que nous nous sommes tournés vers un fonds d’entrepreneur, mené par une personnalité inspirante comme celle de Pierre- Edouard Stérin. » Juliette Levy, fondatrice d’Oh My Cream !

Des investisseurs impliqués

Le fonds familial Otium Capital entend bien rentabiliser son investissement à l’horizon de quelques années. Antoine Fine, le responsable de cet investissement au sein du fonds, estime ainsi que la « manière d’aborder la distribution sélective [de Oh My Cream] répond parfaitement au besoin d’authenticité, de réassurance et de services [des] consommateurs » actuels. La redistribution des cartes à venir dans le secteur de la beauté est pour lui la garantie d’une forte valorisation des entrants les plus performants, comme la société américaine Bluemercury rachetée pour 210 millions de dollars (soit un peu moins de 200 millions d’euros) alors qu’elle ne comptait encore que soixante magasins en propre !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page