Actualité

Obama plaide en faveur des imprimantes 3D

Barack Obama a complimenté l’imprimante 3D, « machine à produire des savoirs-faire ».

Jeudi dernier, un concours américain visait à créer trois nouveaux instituts d’impression 3D. 200 millions de dollars financés par le gouvernement fédéral étaient à la clé. Des administrations importantes, comme la NASA ou la Défense étaient présents. Un plan d’investissement plus général, pour l’économie manufacturière américaine, atteint 1 milliard de dollars.

Pour rappel, les imprimantes 3D sont l’une des dernières innovations en matière de production industrielle. Très prometteuses, elles permettent de façonner par impression peu ou prou n’importe quel objet, depuis le boulon de la roue de vélo à la Tour Eiffel miniature. Les implications pour l’économie sont à peine perceptibles : elles pourraient bouleverser le secteur industriel en crise. Pour Obama, c’est la solution à la crise qui sévit depuis 10 ans. « Cette technologie va révolutionner la façon dont nous fabriquons presque tout », affirmait le président américain en février.

Cette technologie émergente, dont on soupçonne à peine tous les aboutissements, est privilégiée par Obama comme l’outil nouvelle génération des entrepreneurs. En effet, l’an dernier, une subvention de 30 millions de dollars avait permis l’éclosion d’un institut regroupant entreprises, chercheurs et associations à Youngston, Ohio, au sein de la « Tech Belt », qui s’étend de Cleveland à Pittsburgh.

Les imprimantes 3D pourraient très certainement s’imposer comme le modèle de production de demain. Les coûts de fabrication des pièces détachées seraient très faibles et il y aurait peu de gâchis. Mr. Tout le Monde pourrait bien devenir auto-entrepreneur. Il va pourtant falloir attendre quelques années et apprendre à maîtriser une innovation qui s’annonce tentaculaire.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page