Actualité

Nouvelle déception pour Virgin

D’après un communiqué de l’intersyndicale (CFTC, CFE-CGC,
CGT, FO et SUD), le principal repreneur de la chaine de magasin de biens
culturels s’est désisté. « Rougier et Plé ne présenteront pas d’offre de
reprise pour Virgin, laissant sur le carreau les onze magasins sur lesquels il
s’était positionné ».

En effet, Virgin est en redressement judiciaire depuis
janvier et sa situation ne s’est toujours pas améliorée. Le tribunal de
commerce de Paris doit étudier les candidatures à la reprise du grand
distributeur. Le verdict sera connu dans deux semaines.

Par ailleurs, la société d’arts créatifs Rougier et Plé
était la seule à vouloir préserver l’activité de Virgin en achetant la licence.
Cette acquisition devait sauver 285 postes. Or, les négociations entamées avec
les bailleurs des 11 magasins convoités n’ont pas abouti et Rougier et Plé
s’est retiré.

Les réactions n’ont pas tardé. Loïc Delacourt, responsable
commercial chez Virgin, a exprimé sa déception « C’est vraiment une très
mauvaise nouvelle. C’est le pire qui pouvait arriver ».

Les autres candidats potentiels ont jusqu’à aujourd’hui midi
pour valider leurs offres auprès de l’institution judiciaire du commerce. Selon
les syndicats, les intéressés sont : l’entreprise Cultura pour les sites de
Marseille et Avignon, et le groupe Vivarte qui souhaite reprendre 10 magasins.
Seuls 225 magasins seront sauvés. Les syndicats appellent à la mobilisation des
salariés et déclarent que le plan social « s’annonce encore plus vaste et
brutal ».

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page