Actualité

Netflix devant le tribunal

Mauvaise nouvelle pour Netflix ! Une association de consommateurs du nom de CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) a décidé de poursuivre en justice le groupe américain qui propose des services de streaming. Le motif derrière cette poursuite est le suivant : Netflix dispose de clauses d’abonnement abusives et illicites. Qu’en est-il au juste ?

Ce que CLCV reproche à Netflix

Lancé en septembre dernier, Netflix est un groupe américain qui propose des services de streaming en France. Plus d’une centaine de milliers de personnes se sont inscrites aux services de l’entreprise, qui proposait un premier mois d’abonnement gratuit. Un projet qui ne plaît visiblement pas à tout le monde. En effet, l’association de consommateurs CLCV reproche à Netflix ses clauses d’abonnement abusives et parfois même illicites. Ce qu’il y a dans le contrat est plutôt inquiétant : le groupe américain peut à n’importe quel moment modifier les conditions, et ce, sans même informer l’utilisateur. Il peut également se dégager de toute responsabilité et propose même certaines clauses en anglais. 

Le tribunal de grande instance de Paris s’en occupe

Selon l’association CLCV, « C’est un cas assez symptomatique d’un acteur numérique ‘global’ qui s’encombre assez peu de considération locale, y compris quand elles concernent le droit des consommateurs. Nous tenons à marquer un coup d’arrêt à une dérive potentielle qui voudrait que, petit à petit, le consommateur français soit renvoyé vers des clauses rédigées en anglais dans un bureau de la Silicon Valley ». Si l’association CLCV a passé plusieurs heures à analyser les conditions d’utilisation de Netflix, ce n’est pas pour rien. Effectivement, l’association reproche également au groupe américain d’inciter les professionnels à passer à la loupe leur gamme et surtout leurs tarifs. Un cas qui a été traîné au tribunal de grande instance de Paris.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page