Actualité

Moscovici épargne les salaires des patrons

Ce matin, le ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici a annoncé que les salaires des patrons ne feront finalement pas l’objet d’un encadrement par la loi. 

En matière de revenu des patrons, Pierre Moscovici affirme que le gouvernement optera pour « une autorégulation exigeante » et qu’il n’y aura pas « de projet de loi spécifique sur la gouvernance des entreprises ». Néanmoins, en ce qui concerne la taxe à 75% sur les salaires de plus de 1 million d’euros par an, celle-ci sera bien mise en place. Cette taxe « sera soumise au Parlement dans le cadre du budget 2014, et aura une durée limitée à deux ans », a déclaré le ministre. 

Lors sa campagne présidentielle, François Hollande avait promis vouloir imposer, aux dirigeants d’entreprises publiques, l’écart maximal de rémunérations compris entre 1 et 20. Promesse tenue, quoique certains élus de gauche souhaitent voir cette promesse s’étendre également aux patrons du secteur privé. 

Au cours de sa rencontre avec les dirigeants du Medef et de l’Afep, le ministre a demandé une présentation sur leur code de gouvernance, tout en précisant que « si les décisions annoncées ne sont pas à la hauteur, le gouvernement se laisse la possibilité de légiférer ».

Durant cette rencontre, le ministre en a profité pour annoncer un bon nombre de mesures à l’égard des entreprises dans les domaines du financement, de l’épargne et de la simplification des règles. Il a également déclaré que ces mesures « sont au cœur de notre politique économique : nous voulons les aider à créer de la richesse et des emplois, à investir et à embaucher ».

Enfin, dès 2014, le financement des PME et ETI sera varié, notamment grâce au lancement d’un PEA/PME qui aura un plafond relevé à 225.000 euros, contre 132.000 euros de plafond pour les PEA actuels

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page