Actualité

Le moral des chefs d’entreprise en (légère) hausse ?

Depuis novembre, le climat des affaires a enregistré une petite amélioration. L’indice qui influe sur le moral des patrons s’est vu majoré de trois points en un mois, chose qui n’a pas eu lieu depuis 2013. Il s’agit d’un petit signe d’encouragement, mais il est encore trop tôt pour évoquer une reprise. 

Un rebond qui surprend les économistes

Dernièrement, l’indice censé représenter le moral des patrons présente une nette amélioration, un rebond qui a d’ailleurs surpris nombre d’économistes. Dans tous les secteurs, le climat des affaires est meilleur, et ce, des services à l’industrie, en passant par le commerce de gros. Le bâtiment est un secteur qui reste touché, mais il affiche pourtant une hausse de 4 points. Malgré ces indices encourageants, les patrons de la construction restent dubitatifs. Ce n’est pas parce que le moral commence à s’arranger que les dirigeants d’entreprise du secteur se doivent d’être satisfaits, selon Axelle Lacan, économiste au Crédit Agricole.

Un peu trop tôt pour parler de reprise

S’il est vrai que presque tous les secteurs ont connue une certaine amélioration, il n’est pas encore opportun d’en faire une tendance de fond. Nombreuses sont les contraintes présentes sur l’économie française. Le gel des prestations sociales et le chômage élevé sont des facteurs qui pèsent sur la consommation et qui incitent les ménages à épargner. Aussi, les entreprises présentent une faible marge, ce qui écarterait tout investissement de l’entreprise. Ce qui explique que l’économie française n’est pas encore vraiment prête à repartir.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page