Actualité

[Levée de fonds] La levée de fonds de Mobility Tech Green

Ce lundi 24 février, Mobility Tech Green, une société d’ingénierie commercialisant la solution de véhicules en autopartage a annoncé sa troisième levée de fonds. Cette société Rennaise accroît ainsi ses possibilités d’essor en France mais également en Europe. Retour sur une entreprise à l’avenir prometteur.

Une solution avantageuse

La société Mobility Tech Green a été créée en 2002 dans la ville de Rennes. La société s’appelait alors CityRoul’ et son activité principale était l’autopartage. Ce n’est qu’en 2009 que l’entreprise a réellement été fondée. Elle commerciale notamment E-Colibri qui est destinée à l’ensemble des acteurs de l’autopartage et de la gestion de flotte automobile. Elle comprend un kit hardware, un pack de services managés et un logiciel hébergé. Ce programme s’adapte selon les besoins des sociétés ou de la collectivité locale. Un autre atout de cette solution est sa disponibilité. Utilisable en tout temps, la solution apparaît comme perfectionnée et malléable. Parmi ses atouts se trouvent aussi la mémorisation du kilométrage ainsi que celle de la consommation d’essence.

Les débuts de Mobility Tech Green

Afin de mieux gérer ses investissements, Mobility Tech Green a effectué deux levées de fonds. La première a eu lieu en 2010, la seconde fin 2012. Ces deux levées de fonds ont totalisé un montant de 800 000 euros. Ses buts étaient d’exploiter la technologie et d’améliorer son développement technique.

Une aide de taille

SEPAMAT, basée à Nantes, a été la première compagnie à apporter son soutien à Mobility Tech Green . Elle est spécialisée dans la location de véhicules, les services associés de transports et l’autopartage. Son dirigeant associé, Denis Faure a sélectionné la solution e-colibri de Mobility Tech Green pour ses services de gestion de flotte automobile. Les deux autres critères qui l’ont amené à faire confiance à Mobility Tech Green ont été sa performance et sa situation géographique.

L’entreprise Nestadio Capital (Fonds d’investissement de Bretagne) est pour sa part située dans le Morbihan. Gérante de plus de 15 fonds , représentant 55 participations et plus de 60 millions d’euros levés, la société a toujours soutenu Mobility Tech Green depuis sa création. Bertrand Bégin, directeur de Nestadio Capital a expliqué l’importance de la démocratie de l’autopartage. Il a aussi exprimé son souhait d’accompagner Mobility Tech Green quant au développement de ses solutions.

Un avenir brillant pour Mobility Tech Green

Aujourd’hui, le futur de Mobility Tech Green apparaît tout tracé. Après douze ans d’expérience dans la flotte partagée,Pascal Roux, peut compter à son actif 10 000 utilisateurs répartis en Belgique, en France et en Suisse. L’an dernier, quatre salariés ont été recrutés afin d’aider au développement de la croissance de l’entreprise. Onze autres firmes depuis la création de Mobility Tech Green travaillent en partenariat avec elle. Parmi elles se trouvent TF1 Orange, ou encore Zen Car, service de location de voitures électriques , établi à Bruxelles.

La priorité du dirgeant reste tout de même d’inciter à réfléchir sur ces différents modes de déplacement. Pour ce qui concerne son prochain exercice, Mobility Tech Green envisage de réaliser un chiffre d’affaires d’un million d’euros entre avril 2013 et avril 2014.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page