Actualité

Mariage gay : les opportunités de business

La polémique sur le mariage gay a éclaté ces derniers jours. Il y a les pour et les contre. Si toute la population LGBT ne se mariera pas le lendemain de l’adoption probable et prochaine de la loi, le mariage gay devrait cependant avoir un impact sur le business assez important. 

Le nombre de gay et plus généralement la population LGBT

Ces derniers représentent en effet un pourcentage important de la population puisque d’après un sondage de l’IFOP pour le magazine Têtu en 2011 sur une population de 7 800 français, il apparaît que 3 % des personnes sondées s’affirment comme homosexuelles, ce qui représenterait plus de 1,8 millions de personnes en France. 

Des statistiques belges plus importantes

Si on prend la Belgique qui a adopté le mariage gay et ses statistiques officielles, 5% des mariages seraient des mariages gays et lesbiens puisqu’en 2010, 2164 mariages gays et lesbiens ont été célébrés sur les 42 159 mariages au total. 

Le nombre probable de futurs mariages

Si les proportions sont respectées à l’échelle de la France, il y aura donc environ 12 800 mariages qui seront célébrés en France en moyenne chaque année. En effet, l’Insee indique que 256 000 unions ont été célébrées en France en 2009.

Pouvoir d’achat plus important

De nombreuses études ont montré que la communauté gay se compose en majorité de cadres et de professions libérales ayant un fort pouvoir d’achat. Souvent en couple et sans enfant, ils ont souvent un haut niveau d’éducation. 

Une opportunité énorme pour le business

D’un point de vue business on comprend donc que c’est toute une industrie autour du mariage qui serait affectée par l’adoption de cette loi. Dans une période de crise, cela représenterait ainsi une véritable aubaine pour certaines professions telles que les organisateurs de mariage, les sociétés en charge des faireparts, les traiteurs (…) sans compter les agences de voyages pour les lunes de miel ! 

Ainsi et déjà, France Conventions déclare dans une interview pour les Echos qu’« il n’est pas abusif de considérer que, au total, cette industrie du mariage et tous ses dérivés génèrent un chiffre d’affaires annuel proche de 3 milliards d’euros » et donc gagnerait globalement environ 150 millions…

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page