Actualité

[Pub] Le marché de la publicité vidéo : Facebook déjà sur le coup

Trois mois de tests auront suffi à Mark Zuckerberg pour confirmer la généralisation de publicité vidéo sur Facebook. Pour commencer doucement, un petit nombre d’annonceurs diffusera des clips de 15 secondes sur le fil d’actualités des utilisateurs. Toutefois, seuls les internautes situés aux États-Unis seront touchés par l’invasion de ces animations publicitaires.

Limitation de vitesse devant l’invasion de spots publicitaires 

L’objectif de la limitation initiale des spots publicitaires vise en premier lieu à cibler un nombre restreint d’annonceurs qui offrent des campagnes de haute qualité afin de produire la meilleure expérience possible ; en second lieu, le fondateur du réseau social a adopté un comportement prudent en permettant aux utilisateurs de désactiver le son des spots vidéo ou d’ignorer ces derniers afin de ne pas se sentir complètement harcelés par ces nouveaux assaillants. Avec un maximum de trois spots par jour, Facebook n’effectue pas encore d’excès de vitesse. La prudence de cette approche n’a pas été vaine, comme celle d’Instagram dont l’intégration de la publicité n’avait pas suscité un tsunami de protestations.

Un million de dollars par jour

Avec un taux d’engagement des internautes de 10% (par des « like », des partages ou des commentaires), Facebook recueille un certain nombre de données qui permettent aux annonceurs de connaître l’efficacité – ou non – de leurs publicités. D’un point de vue stratégique, ces spots publicitaires sont diffusés à des moments spécifiques de grande audience. Mais tout a un prix : la méthode de diffusion possédant plus d’avantages promotionnels que les campagnes traditionnelles, le ticket d’entrée minimum pour les annonceurs s’élève à un million de dollars par jour.

Si le marché de la publicité vidéo sur internet est en plein essor, avec un bond de 43% aux États-Unis en 2013, Mark Zuckerberg compte bien en profiter. À long terme, Facebook pourra aisément s’attaquer au marché de la publicité télévisuelle, laquelle pèse plus de 200 milliards de dollars dans le monde : de quoi attiser l’intérêt des annonceurs pour défendre leurs produits.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page