Les pigeons plus efficaces que les syndicats patronaux

Selon une enquête réalisée en octobre par l’institut Think pour Fiducial auprès de 506 dirigeants de TPE, ces derniers jugent les actions menées par les syndicats patronaux moins efficaces que celles des « pigeons », terme désignant les entrepreneurs au moment des débats, notamment fiscaux, depuis un mois.

En effet, le sondage indique, de façon significative, que les syndicats patronaux n’ont pas eu le monopole des actions de lobbying durant ces débats très mouvementés. En outre, 62% des dirigeants de TPE trouvent que les « pigeons » ont été très persuasifs dans les réseaux sociaux et les blogs. 67% d’entre eux trouvent ce mouvement plus efficace pour faire reculer le gouvernement et 80% prétendent que ce type d’actions de lobbying se développera à l’avenir.

La fiscalité au cœur des débats

Selon l’enquête, les TPE sont très sceptiques quant aux mesures fiscales annoncées par le gouvernement. 74% des dirigeants interrogés contestent la taxation des plus-values de cession issue du PFL 2013, la jugeant trop élevée par rapport aux sacrifices et les risques liés à la création d’entreprise. 59% d’entre eux souhaitent vivement que la taxation soit différente entre le capital « productif » des entrepreneurs et le capital « dormant » des spéculateurs. 81% des sondés craignent que la politique issue du gouvernement Ayrault décourage les entrepreneurs. Pourtant, 61% d’entre eux estiment normal de participer à l’effort budgétaire, à condition de trouver le juste milieu.

Quitter la version mobile