Actualité

Les ETI, croissance au ralenti

La DGCIS et OSEO dévoilent les prévisions 2012 des Entreprises de Taille Intermédiaire qui, malgré une conjoncture économique défavorable, révèlent une évolution certes moindre par rapport à 2011, mais positive.

En temps de crise, la situation des ETI demeure enviable. Cependant, ce type d’entreprise doit se confronter aux restrictions imposées par les régimes d’austérité européens qui freinent sa croissance. Près de la moitié des ETI prévoit une augmentation, contre seulement 14% une diminution de leur activité. Les secteurs alloués à la construction et à l’industrie éprouvent des difficultés, si bien que ceux de l’international ne suffisent plus à assurer la bonne santé de l’entreprise.

Un emploi en hausse…

Le marché de l’emploi y reste dynamique : les prévisions en 2012 se montrent optimistes, puisque seulement 12% de ces entreprises prévoient une diminution contre un tiers d’entre elles une augmentation. Les ETI implantées à l’étranger ou portées sur le domaine de l’international affichent une forme d’autant plus insolente : l’écart de rémunération des chefs d’entreprise y est de près de 50%, et la rémunération salariale y est aussi plus élevée.

…mais un accès au crédit difficile

Un tiers des ETI se voit pénaliser par ce durcissement du ressort financier imposé en 2011, soit 10% de plus que l’année précédente. Seules les trésoreries des entreprises dotées d’une ouverture à l’international se voient moins inquiétées par ces réformes contraignantes.

La solution de la croissance externe

L’alternative aux nombreuses difficultés financières et au ralentissement de la croissance semble résider dans la participation (3 ETI sur 10 en 2011, et une prévision d’un tiers en 2012), le recours au concours bancaires et, dans une moindre mesure, la création de filiales (pour un quart des ETI françaises). Les ETI les moins concernées par ces mesures restent encore celles implantées à l’étranger, fortes de cette puissante garantie de croissance.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer