Actualité

Les entreprises de croissance sont optimistes !

Résultats de la 7ème édition du baromètre CroissancePlus / Astorg Partners sur les entreprises de croissance.

Réalisée par Opinion Way auprès de dirigeants d’entreprises de croissance, la 7ème édition du baromètre CroissancePlus / Astorg Partners reflète la confiance des entrepreneurs pour le développement de leur entreprise. Toutefois, ils sont vigilants face à l’actualité alarmiste sur l’avenir de l’économie française, européenne et mondiale.
Ce baromètre est la preuve qu’il existe en France des entreprises dynamiques et ambitieuses qui grandissent puisque plus de 70% ont tenu, voire dépassé leurs objectifs, en misant notamment sur une stratégie commerciale soutenue et sur l’innovation. 78% des entreprises de croissance comptent maintenir le cap, augmenter leur activité, investir, recruter au cours des 6 prochains mois. Une bonne nouvelle !

Les entreprises de croissance ont un objectif commun : grandir. Et pour se développer, leur préoccupation première est la trésorerie de leur entreprise. Les PME françaises souffrent d’un niveau de rentabilité inférieur aux PME européennes car elles ont des capacités d’autofinancement réduites. Ce problème de trésorerie est notamment le fait de mauvais payeurs, en témoignent plus de 55% des entreprises interrogées pour qui les délais de paiement s’allongent considérablement sur les 6 derniers mois.

Les entreprises interrogées dans le cadre de ce baromètre ont mis en avant plusieurs mesures clés pour faire aboutir leurs perspectives de croissance :

  • 80% souhaitent voir le taux d’impôt sur les sociétés diminué. Ce serait une mesure forte pour leur développement.
  • 71% des entreprises pensent qu’une flexibilité du temps de travail est nécessaire pour maintenir l’emploi en fonction du niveau d’activité de leur business.
  • 72% préconisent également des mesures d’incitation à l’embauche et demandent la baisse des charges sociales patronales et salariales. Le gouvernement a fait un premier geste sur les charges patronales mais il devra agir dans un second temps sur les charges salariales pour accroitre le pouvoir d’achat des collaborateurs.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer