Actualité

Les dirigeants de PME/ETI inquiets

Les résultats du 20ème Observatoire Banque Palatine des PME/ETI concernant les entreprises de 15 à 500 millions d’€ de CA) sont tombés. Le bilan est sombre puisque l’inquiétude atteints un niveau record.

Plusieurs enseignements sont à tirer de cet observatoire :
• la confiance des dirigeants de PME/ETI a connu une très forte chute que ce soit pour le contexte économique (niveau le plus bas depuis décembre) ou pour leur propre activité
• La majorité des sondés estiment que les 35 heures représentent un frein à la compétitivité

La confiance au plus bas pour leur activité

61 % seulement dirigeants de PME/ETI restent confiants pour leur propre activité. Il s’agit d’une baisse de 11 % en un mois puisqu’ils étaient 72 % à le déclarer en septembre. La baisse totale depuis le mois d’avril 2012 s’étend à 19%.
Ce niveau est le plus bas niveau observé depuis le lancement de l’Observatoire et représente un véritable signal de la situation économique difficile dans laquelle se trouve nos entreprises.

Une confiance diminuée pour l’économie 

Si la confiance pour leur propre activité est annoncée, cette chute de la confiance concerne aussi l’économie française qui passe à 17 %, perdant 6 points ainsi que pour l’économie mondiale qui passe à 21 % perdant 9 points. Cette baisse met les indicateurs au plus bas depuis décembre 2011.

Les objectifs fixés demeurent atteints pour la majorité

Si la confiance a diminué, 61 % des PME/ETI indiquent qu’elles sont en ligne avec les objectifs fixés par leurs dirigeants en début d’année. Cette majorité doit toutefois être pondérée car le nombre d’entreprises estimant avoir pris du retard depuis un mois a progressé de + 10 %.

La croissance en berne

Les PME/ETI sont désormais seulement 32 % (baisse de 5 %) a estimé que leur chiffre d’affaires va croitre en 2012 et sont de plus en plus nombreux (23 %) a estimé que leur chiffre d’affaires va baisser

Cette Étude «Observatoire PME/ETI – Opinion Way/Banque PALATINE pour i>TELE-Challenges » » est quantitative et réalisée auprès d’un échantillon de 301 dirigeants d’entreprises (PDG, DG, DAF, …) dont le chiffre d’affaires est compris entre 15 et 500 millions d’euros, entre le 25 septembre et le 5 octobre 2012. La représentativité de l’échantillon a été assurée par un redressement en termes de secteurs d’activité et de chiffre d’affaires. Mode d’interrogation : L’échantillon a été interrogé par téléphone sur système CATI.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page