Actualité

Les banques des grandes entreprises ?

Pourquoi les entrepreneurs sont-ils obligés de se transformer en banquiers des grandes entreprises ?

Dans le cadre des relations contractuelles et des prestations de sous-traitance effectuées par les PME en France, la difficulté majeure à laquelle nous sommes confrontés c’est d’être payé en temps et en heure !

CroissancePlus, un réseau d’entrepreneurs en croissance auquel j’appartiens, a réalisé une enquête sur les délais de paiement auprès de ses 350 membres et les résultats sont édifiants : 73 % des entreprises subissent un allongement des délais de paiement de leurs clients. Et les entrepreneurs ne sont pas plus optimistes pour les mois à venir : 79 % pensent que les délais de paiement vont continuer à se dégrader. Nous sommes donc pris en otage par certains grands groupes irresponsables.

Pourtant au vu de la conjoncture économique actuelle, il est aisé de comprendre que nous avons besoin d’être payés dans les délais réglementaires par nos clients pour s’assurer une trésorerie qui nous permettent notamment d’investir et de grandir. Pour faire face à cette difficulté largement partagée, CroissancePlus propose non pas la signature d’une charte intentionnelle mais 3 mesures concrètes : le déclenchement de l’échéancier de paiement à partir du début effectif de collaboration entre le grand compte et la PME et non de l’obtention du bon de commande dont le délai d’émission inacceptable sert au final de variable d’ajustement ; la réduction des délais de paiement à 30 jours et non plus 60 jours et la mise en place de sanctions dissuasives pour les mauvais payeurs.

Les grands discours et les bonnes intentions ont parfois des limites. Tous les entrepreneurs de France constatent que la situation actuelle se dégrade. Trouvons tous ensemble des solutions pragmatiques et efficaces pour que les délais de paiement à rallonge ne soient plus qu’un mauvais souvenir.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer