Actualité

Les ApéroEntrepreneurs : échange et détente au menu

Chaque été, les chefs d’entreprise sont conviés à des
soirées vouées à l’enrichissement de tous. Cette nouvelle création offre une
opportunité de soigner ses réseaux, s’assurer de faire de nouvelles rencontres
riches d’expériences et de connaissances bénéfiques pour soigner son
entreprise.

Les discussions abordées tournent bien sûr autour de sa vie
professionnelle, des moyens de bâtir une carrière qui constituent de précieux
conseils.

A la rescousse l’entrepreneur solitaire

Ce sont des passionnés de création qui ont élaboré cette
idée, il y a 2 ans et demi: Guilhem Bertholet et Gilles Poupardin, qu’Alexandre
Delivet a rejoint. C’est souvent seul que le chef d’entreprise doit résoudre
les problèmes, démêler des situations difficiles, sans forcément bénéficier de
l’expertise d’un pair. C’est ce à quoi les ApéroEntrepreneurs veulent pallier.

La liberté thématique et l’égalité entre
chaque participant qui est prônée : rien n’est planifié en termes de
discours, et il n’y a pas d’intervenant. Autre caractéristique qui permet
de dissocier ces réunions du monde du travail: les « 3C » sont de mise. En effet, ni
costume-cravate, ni commerciaux, ni consultants ne seront de la fête :
celle-ci doit demeurer libre de toute transaction commerciale.

Une réussite qui s’exporte

Situés à l’origine dans la capitale, une cinquantaine de
villes françaises organisent désormais en leur sein cet événement convivial,
tous les 1ers jeudi du mois. Les profils sont divers et variés, certains sont
des habitués de cet événement, d’autres viennent de façon plus occasionnelle.

Le statut de ces rencontres ne rentre dans aucune case et n’est
voué qu’au dynamisme désintéressé des entrepreneurs « GO », « Gentils
Organisateurs », qui soutiennent cette initiative dans leur ville. Pour consommer
seulement, on demandera une participation.

Couronnés de succès, les Apéro ont rassemblé entre 4000 et 5000 personnes et regroupent selon les villes
de 100 à 200 personnes. le prochain challenge est donc de décliner la formule à l’étranger : Londres,
Bruxelles et même San Francisco profitent de ces moments d’échange.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer