[Etudes] Légère hausse des créations d’entreprise en juin

Depuis juillet, les entreprises sont fabriquées à la chaîne. De juin à juillet, les chiffres démontrent en effet qu’une légère hausse quant à la création d’entreprises se fait sentir. Le pourcentage de cet avancement s’élève à 3,5%, en comparaison avec le mois de juin. Selon le rapport de l’Insee déclaré le 26 août dernier, ces données s’appliquent aux variations saisonnières, aux jours ouvrables et aux auto-entrepreneurs. Plus d’une création sur deux émane d’une demande d’auto-entreprise. Zoom sur le rapport de l’Insee sur la création d’entreprises.

L’Insee affiche les résultats quant à la création d’entreprises

L’Insee, l’institut national de la statistique et des études économiques, a procédé à une analyse sur la création d’entreprises en France. Selon son rapport, il est constaté que ce secteur aurait connu, par rapport au mois de juin, une légère hausse en juillet. Une augmentation d’au moins 3,5%, et qui révèle que plus d’une création sur deux touche les demandes d’auto-entrepreneuriat.

Par ailleurs, il se trouve que cette hausse se place juste après une stagnation de 0% en juin, qui elle-même succédait une baisse de 1,4% au cours du mois de mai. Quant aux secteurs hors entrepreneuriat, les chiffres affichent une tendance à la hausse de 1,8%. Une progression qui arrive juste après la diminution de 0,7% en juin.

L’étude réalisée par l’Insee dévoile également que, sur les douze derniers mois, le nombre de créations brutes aura connu une croissance de 1,1%, comparé à l’année précédente. Plus d’une sur deux, soit 50,9%, relève d’une demande d’auto-entreprise.

Des secteurs favorables à l’entrepreneuriat

On pourrait alors se poser la question de savoir quels sont les secteurs qui apportent le plus de contribution à la hausse des créations d’entreprises. Entre l’enseignement, la santé, l’action sociale, l’hébergement et la restauration, cette légère augmentation signe une nouvelle ère, nettement plus favorable, à la création d’entreprises en France. Une nouvelle, qui ne fait toutefois pas l’unanimité, notamment auprès de Laurent Clavel, chef de la division des synthèses conjoncturelles à l’Insee. Ce dernier ajoute qu’«on ne peut pas exclure que ce soit simplement du bruit au sens statistique, c’est à dire juste un à-coup alors que la création d’entreprises reste globalement stable depuis 2013. La hausse sur un mois ne fait pas une tendance, et l’effet sur la croissance économique du pays n’est pas net ».

Quitter la version mobile