Le marché des centres d’affaires et de domiciliation

Le SYNAPHE, Syndicat National des Professionnels de l’Hébergement d’Entreprises, a publié les résultats de son baromètre de conjoncture du premier semestre 2011. Malgré la crise économique créant un contexte de difficultés pour les petites et moyennes entreprises, l’activité des centres d’affaires et de domiciliation affiche en région parisienne de très bons résultats. Le chiffre d’affaires sur les douze derniers mois est en hausse, ce qui témoigne d’un bon dynamisme de la région parisienne.

Sur les douze derniers mois, le marché des centres d’affaires et de domiciliation est en croissance de plus de 2% au niveau de la région parisienne, la hausse du chiffre d’affaires de ce marché est bien plus importante et s’élève ) +9,75% au premier semestre et +7,5% sur l’ensemble des douze derniers mois.

Le volume de clientèle connaît une belle progression sur les douze derniers mois, aussi bien pour la domiciliation +2,5% que pour la clientèle liée à la location de bureaux +4,5%.

Les prestations « court terme » proposées par les centres d’affaires et de domiciliation, telles que le secrétariat horaire, la location de salles de réunions… progressent sensiblement pour occuper plus d’un tiers du chiffre d’affaires de l’activité, soit 33,5% sur le semestre 2011.

Le taux d’occupation des bureaux (m2 occupés donc facturés/surface de bureau à la vente) connaît une augmentation de près de 9%, par rapport au premier semestre 2010, pour atteindre 80%, au niveau national, au premier semestre 2011 ; ce taux étant soutenu par le marché parisien qui frôle les 88%.

La disparité entre la région parisienne et la province est renforcée à travers l’analyse du chiffre d’affaires des « bureaux équipés » rapporté à la surface louée. Ainsi, la moyenne des loyers mensuels sur le premier semestre 2011 atteint 87€ HT/ m2 à Paris, pour 34€ HT/m2 en province.

Plusieurs facteurs expliquent la progression de ce marché. Un contexte économique dans lequel les entreprises manquent de visibilité, associé avec des prix de l’immobilier de plus en plus élevés : voilà ce qui permet aujourd’hui aux centres d’affaires et de domiciliation de rester compétitifs sur le marché, tout en se démarquant par les prestations proposées, flexibles, modulables et économiques.

Quitter la version mobile