Actualité

Le gouvernement inquiet face à l’augmentation de l’euro

La monnaie unique dans la zone euro a connu vendredi une progression importante face au dollar et au yen. Une situation qui inquiète fortement le gouvernement.

Pierre Moscovici, ministre de l’économie, a jugé sur France 2, dimanche dernier, que l’euro était «fort, peut-être d’ailleurs trop fort à certains égards ». En effet, l’euro a continué à progresser vendredi face au dollar et au yen, atteignant 1.3711 dollar et 126,97 yens, niveaux jamais égalés depuis quelques années.

Devise forte = exportations non favorables

Selon le gouvernement, une devise forte n’est pas forcément une bonne nouvelle, puisqu’elle pèse sur les exportations. En outre, Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, a exprimé mercredi que « l’euro est trop haut par rapport à ce que l’économie européenne, pas seulement française, est en droit d’attendre».

«Nous sommes attentifs à cette question, «qui fait l’objet de toute l’attention du président de la République, du Premier ministre et du gouvernement français», a-t-il ajouté en affirmant qu’«une hausse de dix centimes d’euro, c’est un milliard de chiffre d’affaires en moins pour EADS», le géant européen de l’aéronautique.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page