DévelopperDigitalRéseaux sociaux

Le filtre anti-spam pour Facebook : une première dans le monde

Le
spam sur les réseaux sociaux a augmenté de 355% en 6 mois. Alors que les
services de messagerie sont de mieux en mieux équipés pour détecter et filtrer
les messages de spam, cette industrie est en train d’effectuer sa migration
vers les réseaux sociaux, notamment en ciblant les pages Facebook de grandes
marques possédant un nombre important de fans.

Ces spams se présentent
sous divers formes : des Escroqueries au prêt bancaire, des Marabout ou
charlatans, mais aussi des photos sexy ou même pornographique.

L’enjeu des grandes entreprises

L’enjeu pour ces grandes
entreprises est de maintenir un espace 2.0 propre, afin de protéger leur
communauté. Si une marque ne « nettoie » pas sa page fan, un jour ou
l’autre, cela lui sera reproché : il s’agit avant tout de pouvoir communiquer
et interagir avec les membres de sa communauté, et donc ses clients, de façon
directe et surtout… totalement gratuite.

Jérémie Mani, président
de Netino, spécialiste de la modération Web 2.0 et de la Relation Client
digitale, déclare ainsi : « Une page Facebook est un véritable média avec un
contenu rédactionnel que les fans attendent souvent impatiemment ». L’enjeu
pour ces grandes entreprises est donc majeur car elles ont à leur disposition
un outil très efficace pour promouvoir leur image, mais qui peut également se
retourner contre elles s’il n’est pas surveillé de très près afin d’éviter tous
dérapages pouvant être fatale à la réputation de la marque.

Les nouveaux concepts anti-spam

Face à ce fléau, des
sociétés comme Netino disposant d’une forte expertise dans ce domaine, ont
développé des filtres anti-spams spécialisés. En l’occurrence, la société
arrive à se constituer en temps réel une bibliothèque de posts identifiés comme
des spams. Avec plus de 300 pages modérées en 24/7, une fois la page Facebook
connectée, à la manière des filtres anti-spam de votre boite mail, le service
entièrement automatisé se met à analyser des milliers de messages et si besoin,
à les retirer purement et simplement.

La définition du spam en cause

Mais la question reste
surtout de savoir ce qu’est un « spam » ciblant la communauté d’une page fans.
Prenons pour vous l’expliquer l’exemple concret d’un spam repéré plus de 3 850
fois, celui envoyé par un certain Vincent Bartczak.

On a pu constater sa
présence sur plus de 65 pages différentes comme celles de France TV, L’Express,
Le Monde, M6, 20Minutes, Europe1, NRJ, Disney, EA Sports, Apericube, B&YOU,
SNCF, Auchan…
Mais aussi des milliers de fois avec le même message mais sous des pseudos
différents comme Alicia Glisse, Ricardo Ledman, Jorge Melin, Alex Roger ou
Cecilia Losange.

Son contenu est simple,
l’envoyeur se fait passer pour une victime et promet à tous ceux qui lui
viennent en aide, en lui prêtant bien évidemment de l’argent, un retour de gain
substantiel.
Le problème est que les membres de la communauté répondent souvent à ce type de
message sans se rendre compte de l’escroquerie.
C’est là qu’interviennent les filtres anti-spams dont les outils informatiques
ont repéré le message. Il est ensuite analysé puis immédiatement retiré.

De nombreuses sociétés
devront faire face à ce défi de protection et emboiter le pas pour protéger
leurs communautés de fans très exposées aux arnaques sur Facebook dans
l’intérêt de l’Internaute, mais surtout dans celui de la marque.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page