Actualité

Le contrat de génération définitivement adopté

Après les emplois d’avenir, la loi sur les contrats de génération a été définitivement adoptée par le Parlement jeudi , deuxième dispositif prévu par le ministre du travail Michel Sapin pour booster l’emploi des jeunes qui représentent actuellement 24,2% des chômeurs en France.

«Le contrat de génération pourra voir le jour rapidement, nous comptons sur vous pour le faire connaître», s’est félicité le ministre à l’Assemblée nationale. L’objectif de cette loi est d’inciter les entreprises à recruter des jeunes de moins de 26 ans sans licencier des seniors de plus de 57 ans. Une aide forfaitaire de 4000 euros par an sera versée aux PME de moins de 300 salariés qui participeront à cette action. Pour les entreprises de plus de 300 salariés, celles-ci seront dans l’obligation d’appliquer cette règle, faute de quoi elles seront soumises à une pénalité financière.

D’ici 2017, le gouvernement espère ainsi créer 500 000 emplois en CDI pour les jeunes, population la plus touchée par le chômage (24,2% des chômeurs ont moins de 25 ans). Ce dispositif coûtera un milliard d’euros par an dès 2017, année où le contrat de génération doit atteindre son rythme de croisière (180 millions d’euros en 2013, 540 en 2014, 790 en 2015 et 920 millions d’euros en 2016, selon un document du ministère du Travail).

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page