Autres méthodesBusinessCréer

Lancement du fonds Go Capital Amorçage II pour les start-up du Grand Ouest

Suite au succès rencontré par le fonds Go Capital Amorçage lancé en 2012, les entreprises partenaires reconduisent cette initiative et s’unissent pour la création d’une deuxième édition. Dédié aux entreprises de l’Ouest de la France, ce fonds d’investissement interrégional détiendrait, à ce jour, une marge de manœuvre de 60 millions d’euros.

Go Capital Amorçage : le succès d’une première édition

Fondé en 2012 par les Conseils Régionaux de Normandie, Bretagne et Pays de la Loire avec le soutien du FNA (Fonds National d’Amorçage, géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, PIA), du FEI (Fonds Européen d’Investissement) et de banques régionales partenaires, le fonds d’investissement Go Capital Amorçage totalisait, à l’époque, près de 57 millions d’euros. Cette organisation a permis d’aider 25 jeunes sociétés innovantes présentant un fort potentiel de développement dans plusieurs domaines tels que la biotechnologie, la santé et le médical, les médias et le digital ou encore la transition énergétique. Plus de 80 millions d’euros ont aujourd’hui été versés à ces entreprises au travers de co-investissements ou de fonds seuls. Epaulé par des organismes nationaux ou internationaux comme Bpifrance, ce fonds d’amorçage vient de présenter ses nouveaux partenaires ainsi que son nouveau plan d’action.

Des partenaires à échelle régionale, nationale et européenne

Plusieurs banques et entreprises régionales ont mis la main à la patte : les conseils régionaux de Bretagne, qui soutiennent Go Capital Amorçage II grâce à son fonds de co-investissement Breizh-up à hauteur de 10 millions d’euros, ainsi que celui des pays de la Loire, participent au financement dans l’espoir d’encourager les PME. Les banques régionales telles que CIC Ouest, Banque Populaire de l’Ouest et Atlantique ainsi que le Crédit Agricole Vendée et la Caisse d’Epargne contribuent aussi à Amorçage II. Ces organismes sont accompagnés dans cette démarche par le FNA et par le FEI. Ce dernier, filiale de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) a pour principale vocation de soutenir les PME dans leur financement. Le FNA lui, dépend de Bpifrance et gère un fonds de 600 millions d’euros. Tous ces investisseurs participent à la formation de la nouvelle version de Go Capital.

Le nouveau positionnement de Go Capital Amorçage II

Cette nouvelle version du Go Capital se concentrera sur les jeunes entreprises innovantes en phase de construction de leur démarche commerciale et n’ayant pas encore d’investisseurs. Elle a également pour but de rapprocher les agences des marchés professionnels des entreprises partenaires afin de faciliter l’accès de leurs clients au programme, mieux harmoniser les mouvements des organisations et garantir leur succès. L’objectif réside aussi dans la continuité de l’action menée avec la SATT Ouest Valorisation et Normandie Valorisation dans le but d’inciter les entreprises à exploiter des technologies issues des laboratoires publics de Recherche du Grand Ouest. L’accompagnement de tous les projets financés constitue également la pierre angulaire du Go Capital Amorçage.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer