Actualité

La France douée en innovation

L’indice mondial 2012 de l’innovation (GII) publié le 16 juillet et le PIB par habitant, ont permis d’identifier trois catégories de pays en les classant par degré d’avancement dans l’innovation : les « chefs de file de l’innovation », les « apprentis » et les « mauvais élèves »

Si la Suède et la Suisse ont pris la tête du classement, la France fait bonne figure puisque fait partie de la première catégorie même si elle est n’est pas dans le top 10. Ce dernier est constitué des pays suivants : Suisse, Suède, Singapour, Finlande, Royaume-Uni, Pays-Bas, Danemark, Hong Kong, l’Irlande et les États-Unis. 

La France rejoint donc le Luxembourg, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Allemagne, Malte, Israël, l’Estonie, la Belgique, la République de Corée, le Japon, la Slovénie, la République tchèque et la Hongrie dans cette catégorie des bons élèves.

Définition des catégories.  

  • « chefs de file de l’innovation » : il s’agit d’une catégorie où les revenus sont élevés et qui ont créé des « écosystèmes d’innovation ». Ces derniers favorisent le capital humain et des ’infrastructures ont été mises en place pour favoriser l’accès aux connaissances, la technologie et la créativité
  • « apprenti » : ce sont les économies avec des revenus moyens. Elles ont une main-d’œuvre plus qualifiée et formée et ont une infrastructure de meilleure qualité
  • « mauvais élèves » : ce sont les pays qui ont un potentiel d’innovation grâce à leur niveau de revenus mais dont la politique d’innovation est faible

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page