BusinessCréerFemme et entrepreneuriat

Journée des femmes, se démarquer, une nécessité

Mesdames, n’abandonnez
pas, bien au contraire persévérez ! Voici les solutions pour vous démarquer et
devenir celles qui seront comme Mangari Waatai un exemple pour l’innovation
entrepreneuriale grâce à votre dynamisme. À l’occasion de la journée de la
femme, rien n’est impossible pour vous qui savez surmonter tant de difficultés
dans la vie quotidienne. N’hésitez pas à laisser aller votre créativité !

L’envie d’entreprendre
des femmes, une réalité

Encore au XXIème  siècle,
les femmes demeurent discriminées au sein des entreprises. Elles gagnent un
salaire généralement moins élevé que leurs collègues masculins et ont des
droits souvent contestés. Pour remédier à cette discrimination, entreprendre
devient La solution magique car elle permet de contourner le poids des préjugés.
Être la dirigeante de votre entreprise, c’est la panacée et avec votre
détermination, vous inspirerez pour construire une nouvelle ère. En 2016, 40%
des entreprises individuelles étaient l’œuvre de femmes (Insee) et leur souhait
d’entreprendre est presque similaire à celui des hommes. Elles sont 31% à
vouloir entreprendre contre 34% du sexe opposé (Baromètre Indvest Envie
d’entreprendre 2016). Tout comme les hommes, leur volonté d’entreprendre se
base sur l’épanouissement et une quête d’indépendance dans la vie
professionnelle.

Pour aider les femmes à
se lancer et à se développer, des fonds d’investissements spécialisés ont été
créés pour les encourager comme Femmes Business Angels. Ils visent à
privilégier les avancées et les projets des femmes pour les mettre en avant sur
la scène économique. Cela consiste à montrer qu’elles ont le potentiel pour entreprendre
et de plus  avec des concepts innovants.
Grâce à cela, elles s’imposent et contredisent les idées véhiculées dans la
société qui diffusent que les femmes ne seraient pas dans la plupart des cas
adaptées à l’entreprenariat. Pour les conforter dans leur volonté de créer et
les aider à dépasser les obstacles inhérents à la condition féminine, de
nombreux réseaux et concours ont vu le jour. Leur objectif est de favoriser l’émergence
des innovations et créations féminines et de les soutenir.

Journée de la femme
digitale pour combattre les préjugés

En deux décennies, les
femmes se sont émancipées au fur et à mesure et pour cela, elles ont dû se
démarquer. S’imposer pour pouvoir réussir devient essentiel quand les hommes par
tradition occupent les positions stratégiques. Dans un magazine, onze hommes
ont été choisis pour représenter la start-up nation, habillés de chemises
blanches et de jeans. Pour répondre à ce cliché discriminant de l’entreprenariat
véhiculé par le magazine, la Journée de la femme digitale a fait le choix de
riposter avec des chemises, pour signifier leur présence sur le secteur. Le
collectif a collaboré avec La Redoute pour créer des chemises blanches aux
différents hashtags : #dare, #innovate, #create. À travers ce clin d’œil, l’image
de la femme entrepreneure se transforme en une réalité positive. La chemise
sera disponible le 30 mars, quelques jours après la journée des femmes, mais le
symbole perdurera tout au long de l’année. Celui-ci s’adresse à toutes celles
de la start-up nation et aux autres entrepreneures.

La semaine des échanges
d’expériences des entrepreneures

Pour favoriser l’essor
des entreprises féminines, informer et diffuser la parole des femmes
entrepreneures se révèlent essentiels. Cette semaine met en place des actions
pour sensibiliser les plus jeunes, d’une tranche d’âge de 13 à 25 ans. Le
concept consiste à faire intervenir des femmes qui ont entrepris pour diffuser
leur expérience et leurs conseils. Certaines interventions se déroulent dans
des classes de collèges, lycées et universités. Mais aussi pour l’édition 2018
du 05 au 16 mars, 222 interventions auront lieu pour porter une nouvelle
conception. Toutes les entrepreneures sont invitées à s’y joindre en contactant
les organisateurs pour dynamiser la pratique.

Les concours et les
prix

L’entreprenariat
féminin doit se mobiliser pour l’innovation. Les femmes rencontrent parfois des
difficultés à faire connaître leurs idées ou à s’installer dans des secteurs
comme le digital qui ont tendance à donner le monopole aux hommes. Pour
répondre à cela des organismes ou des associations ont créé des compétitions
avec des récompenses. Par exemple, La Journée de la femme digitale a choisi
d’instaurer le prix Margaret. C’est une compétition avec des fondatrices de
start-up de moins de deux ans et dont le chiffre d’affaires, les levées, les
fonds et les dotations publiques sont inférieurs à 1 million d’euros. Le prix a
été créé pour inciter les femmes à se diriger vers le secteur du digital encore
trop masculin. Dans le même concept, les Be a Boss Awards rencontrent la même
volonté, de favoriser l’engagement des femmes dans l’entreprenariat. Ils
s’attachent aux start-up fondées ou co-fondées par des femmes partout en
France. Les lauréates du prix, recevront 30 000 euros d’espaces publicitaires
ainsi qu’un accès premium aux dispositifs de financements de la Bpi France. Ces
prix ont pour but de distinguer les meilleurs projets réalisés par des femmes.
Bien entendu, il ne s’agit pas d’exclure les hommes et donc de reproduire la
non-parité en sens inverse, mais les femmes dans la sphère de l’entreprise
doivent être reconnues pour leurs talents.

Le girl power devient
une tendance dans l’entreprenariat, de nombreux réseaux spécifiquement féminins
existent et des prix leur sont entièrement destinés. En cette journée du 8
mars, les femmes sont à l’honneur pour se démarquer et montrer que l’égalité
homme/femme passe aussi par les innovations et les créations féminines. L’entreprenariat
commence à devenir mixte, que vous soyez un homme ou une femme, encouragez le
mouvement !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page