Actualité

Journée de solidarité : recettes de 18,6 milliards d’euros

Suite à la canicule de 2003, qui a provoqué 15 000 décès chez les personnes âgées et handicapées, la journée de solidarité a été mise en place notamment pour recruter du personnel dans les maisons de retraite et structures spécialisées. Depuis 2004, cette journée a rapporté 18,6 milliards d’euros. Zoom sur ce dispositif.

La journée de solidarité est fixée chaque année au lundi de Pentecôte. Cette journée de travail est en principe non rémunérée et continue à faire débat. Certaines entreprises suppriment un jour de congés ou de RTT à leurs salariés et d’autres l’offrent.

Ces recettes, évaluées à 18,6 milliards d’euros par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), représentent « 10% des ressources » de cette caisse, a précisé Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie, lors d’une conférence de presse.

Cette journée consiste en clair à financer le recrutement du personnel pour les maisons de retraite et structures spécialisées, ainsi que les heures d’aide à domicile pour les personnes en perte d’autonomie ou handicapées, ou encore de contribuer au financement de travaux de modernisation ou reconstruction. « Chaque personne qui contribue peut se dire que c’est bien pour les personnes âgées et pour les personnes handicapées qu’elle travaille un jour supplémentaire », a ajouté la ministre.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page