Actualité

L’intérim en baisse de 4% au troisième trimestre 2014

La fin de l’année 2014 reflète de nombreux bouleversements dans le secteur du travail en France. Le ministère du travail a publié mercredi 7 janvier les résultats de l’analyse de la situation de l’emploi lors du troisième trimestre. D’après les informations récemment évoquées, en comparaison avec le second semestre dernier, le nombre d’intérimaires a connu une chute de 21 800 postes. Ainsi le nombre total d’emplois en intérim s’élève à 518 500 postes. 

Les explications de la baisse du taux de l’intérim

Selon les déclarations faites lors de la constatation du changement par le ministère du travail, le taux de l’intérim en France a d’abord connu une hausse de 2,3% pendant le second trimestre. Il a ensuite commencé à baisser de 2,8% entre janvier et mars. Comme le taux de l’intérim est qualifié d’indicateur précurseur des tendances sur le marché de l’emploi, il est fort probable que ce recul puisse provenir de la dégradation ou de l’insuffisance de la création d’emplois en France. 

Les secteurs concernés par ce phénomène 

Plusieurs secteurs d’activités sont très touchés. Parmi ceux-là, le domaine de la construction dévoile une très forte baisse sectorielle de 7,6% soit 8 200 postes de son effectif intérimaire. Ensuite, le secteur tertiaire compte une chute de 6 400 postes intérimaires soit une diminution de 3,3%. De son côté, le secteur industriel montre une façade un peu plus évaluée par la baisse de 7 300 postes ou 3,1% pendant la période du troisième trimestre. 

Bien que la chute de l’emploi intérimaire puisse résulter d’un vaste changement au niveau de nombreux secteurs de travail, on peut cependant affirmer qu’au niveau de la durée moyenne des missions (1,7 semaines), la stabilité a été bien conservée.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page