Actualité

Un incubateur culinaire en Plaine Commune

Vous vous sentez l’âme d’un Gordon Ramsay ou d’un Philippe Etchebest? Vous voulez lancer votre affaire dans le monde culinaire sans faire la une de « cauchemar en cuisine »? vous êtes talentueux et motivé? Vous voulez être outillé pour faire face aux difficultés liés à votre projet? Alors il existe une solution pour vous en Plaine Commune.

Vous avez dit un incubateur … culinaire ?

Situé dans les locaux de l’ESAT Pleyel (34, ter Boulevard Ornano à Saint-Denis), l’incubateur culinaire de la commune c’est un espace, propice au travail, de libre utilisation des incubés, offrant une cuisine équipée de 130 m2, répondant aux normes d’hygiène et de sécurité. 

C’est aussi, à travers des échanges et des conseils de professionnels, une opportunité de construire, tester ou finaliser un projet de restauration multiculturelle.

Avec un accompagnement professionnel gratuit,  professionnel et non  l’incubateur culinaire s’assure que ses membres bénéficient de suivis personnalisés, de visites de stages, et de participation à des évènements.

L’incubateur de Plaine commune c’est un réseau qui regroupe via l’association Plaine de saveurs, qui regroupe plusieurs structures proposant une offre commune de traiteur ainsi que des animations culinaires. San oublier le réseau de partenaires, de fournisseurs et de clients qui s’étoffe et se diversifie régulièrement.

Pourquoi Plaine commune ?

Le territoire de Plaine Commune est formé de familles issues des quatre coins du monde pour autant de talents et de savoir-faire culinaires. Jusqu’ici ces cuisiniers et cuisinières, organisent des repas entre voisins et pour ceux qui voulaient se lancer dans une activité économique officielle, ils avaient un mur devant eux.

Il faut le dire, être porteur de projet autour de la restauration, n’est pas sans difficultés : que ce soit le local, l’équipement fonctionnel, il n’est pas simple de trouver la formule qui soit adaptée aux normes en vigueur.

Quand on n’est pas Gordon Ramsay ou Philippe Etchebest on sent bien la concurrence rude et la demande sans cesse croissante du monde de la restauration. Les petits porteurs, trop souvent isolés ne font pas le poids face aux grandes franchises ou aux grands groupes.

Mais, je sais juste faire de bon plats

Cet incubateur s’adresse à toute personne qui souhaite lancer une activité économique dans la cuisine… qu’elle soit classique, ambulante, traiteur & réception, boutique, livraison de plats, commercialisation de produits finis, cours de cuisine…

Tous les profils peuvent être intéressants acre le monde de la restauration est très varié. Bien sûr pour éviter un potentiel « cauchemar en cuisine », il faut avoir les notions de base : lire, écrire, compter. Dans le cas contraire,  les candidats devront suivre un module de formation avant de pouvoir intégrer l’incubateur…

Le nombre de places est malheureusement limité. Les candidats devront montrer autant de détermination que de motivation pour faire de  son savoir-faire culinaire un projet professionnel.

Pour intégrer l’incubateur, les candidats peuvent d’abord participer aux petits-déjeuners de sensibilisation organisés chaque mercredi matin du 13 novembre au 11 décembre dans les locaux de l’incubateur. Toutes les informations nécessaires sont disponibles auprès des organismes qui les accompagnent (Maison de l’emploi, la MIEL, Pôle emploi, services municipaux, associations locales…).

La sélection? Mais quelle sélection?

Pour départager les candidats, un entretien avec un dossier de candidature (CV, lettre de motivation et fiche individuelle d’inscription) est requis. Il est suivi par un entretien de motivation qui tracera un itinéraire possible entre votre projet et sa réalisation.

En cas de non présélection, des options plus adaptées existent selon les situations. Dans le cas contraire, un second entretien est prévu devant un comité de sélection qui examinera de plus près vos motivations et vous mettra en situation. au bout de ce chemin, la sélection, qui permet de recevoir un statut en adéquation avec sa situation.

Devenu adhérant de l’association Plaine de Saveurs, le candidat réglera la cotisation annuelle (des exonérations pouvant être accordées au cas par cas) et s’engagera à respecter les principes de l’incubateur : mutualisation, respect de l’équipement et des horaires, suivi des normes d’hygiène et de sécurité… 

Envie d’en savoir plus?

Vous êtes un prescripteur et souhaitez plus d’informations sur le projet : adressez-vous à la Mission ESS de Plaine Commune : ana.larregle@plainecommune.com.fr   – 06 23 05 48 80

Vous êtes un candidat : contactez l’association NOVAEDIA, responsable de l’animation de l’incubateur à cette adresse : incubateur@novaedia.fr  - 01 84 16 94 97

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page