Actualité

Le Hoox : nouveau smartphone sécurisé pour entreprises

Communiquer ses informations en toute sécurité, c’est devenu possible. Le groupe Bull a annoncé le lancement de son smartphone hautement sécurisé à destination des entreprises.

Le groupe informatique français, Bull, a annoncé le lancement de son smartphone « hautement sécurisé ». Le Hoox, « seul smartphone européen hautement sécurisé pour un usage professionnel sous système d’exploitation Android » pourra être acheté par les professionnels et entreprises à hauteur de 2 000 euros d’après l’annonce faite par Frank Greverie, vice-président du groupe. Le Hoox peut être commandé depuis ce jeudi 3 octobre mais ne sera disponible qu’à partir de janvier 2014.

Un outil technologique pour se protéger contre la malveillance informatique

Le vol d’informations par le biais d’un téléphone est une pratique existante. Bien que les smartphones soient généralement sécurisés, le système d’exploitation rend les informations qui s’y trouvent vulnérables. Même s’il est composé d’un noyau Android, le système du Hoox a été repensé et entièrement sécurisé par les équipes de recherche et de développement de cybersécurité. L’appareil permet de chiffrer les communications. Les données peuvent être hébergées par Bull, mais l’entreprise peut aussi choisir de les héberger elle-même. En outre, le Hoox est équipé d’une puce de chiffrement et d’un capteur biométrique.

Une utilité professionnelle

Le Hoox s’adapte aux besoins de l’utilisateur. Ainsi, l’entreprise pourra définir certains modes d’utilisation, tels que le déblocage de l’appareil par code ou par empreinte digitale. Il peut aussi intégrer des applications professionnelles et permettre de se connecter sur internet. Il fonctionnera avec un abonnement mobile classique.

Hoox correspond en priorité aux entreprises et aux personnes ayant besoin de sécuriser leurs informations : les grandes entreprises, les administrations, mais aussi les avocats et les banquiers d’affaires. Aujourd’hui, « les logiciels malveillants se multiplient » a déclaré Frank Greverie, vice-président exécutif de la divisions cybersécurité chez Bull.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page