Actualité

Heures supplémentaires : ce que l’on ne voit pas.

Afin de mieux faire comprendre les enjeux cachés de la fiscalisation, Dynamique Entrepreneuriale brise un tabou et vous explique les dessous de la fiscalisation des heures supplémentaires

La loi sur la défiscalisation des heures supplémentaires a permis (en dehors de son cadre légal) à des chefs d’entreprises de rajouter un complément de salaire aux salariés sans que l’Etat vienne prendre sa part.

Même si cela ne faisait pas partie du cadre légal et qu’aucun chef d’entreprise n’ira le dire, elle a permis pour une partie des salariés de toucher un salaire net plus important et de les récompenser dans une économie de crise. Ceci intervient dans le cadre où la possibilité d’augmenter la base du salaire semble difficile voire impossible du fait de la part très gourmande prise par l’état.

S’il reste que les entreprises de moins de 20 salariés pourront, pour une partie d’entre elles, continuer à verser ses compléments du fait de la non suppression des cotisations sociales patronales, une partie ne pourra plus verser un salaire net équivalent (il faudrait alors augmenter le nombre d’heures supplémentaires).

Bien entendu, la fiscalisation des heures supplémentaires pour les entreprises de plus de 20 salariés peut plaire aux chefs d’entreprises de plus petites structures dans la mesure où elle les rend plus compétitives.

On comprend ainsi pourquoi les chefs d’entreprises préfèreront limiter leur production plutôt que d’embauche de nouveaux salariés et que seulement 5% des chefs d’entreprises trouvent la mesure positive.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer