Groupon : l’achat groupé aux résultats en demi-teinte

Site de commerce électronique basé sur le concept de l’achat
groupé, Groupon favorise le regroupement des personnes dans l’achat, en
vue d’en tirer une réduction. Le consommateur achète des coupons de réduction
ou bons de réduction qui lui offriront des prestations à tarif préférentiel.

Description du modèle économique

Sur chaque marché desservi, Groupon offre des réductions
quotidiennes. Les rabais vont de 50 à 90% pour les membres inscrits qui
reçoivent des notifications et informations via courrier électronique. Le nombre
minimum d’achats pour que le produit proposé soit consenti au prix indiqué est
mentionné.

Groupon faisant assez peu de marge sur les produits qu’il
vend (environ 25%), ce ne sont que des services ou articles d’un certains
standing qui sont proposés aux internautes.

Une réussite internationale

Basé aux États-Unis, Canada, Brésil, France, Belgique, Allemagne, Australie et Royaume-Uni, ce projet à succès a été lancé en
novembre 2008 à Chicago. 150 marchés ont été desservis en Amérique du Nord, et
plus d’une centaine hors de ce continent en fin d’année 2010. Le chiffre d’affaire
à cette période a d’ailleurs été estimé à 500 millions de dollars, tandis que l’estimation
de la société atteignait 1,35 milliards de dollars.

En France, Groupon est placé avantageusement dans le top 100
des sites les plus consultés. Ce qui attire bien des convoitises : Yahoo
avait offert il y a deux ans près de 3 milliards de dollars pour procéder à l’acquisition
du groupe, quant à Google, il s’agissait de plus de 5 milliards de dollars.

Autre nouveauté, Groupon s’émancipe des sites de petites
annonces dans la mesure où les marchands n’ont aucun frais à payer s’ils ne
concluent pas de vente.

Des performances mitigées

Le potentiel de Groupon fait également peu de doutes :
le magazine Forbes estime que la société a la capacité de « générer des
revenus de 1 milliard de dollars plus rapidement que toute autre
entreprise ».

Cela dit, l’entrée en bourse en novembre 2011 a affecté le
groupe d’une dégringolade de 15% : l’action a alors acquis une valeur de
20,07 dollars. De plus, les résultats financiers pour 2011 sont décevants :
sur les 9 premiers mois de l’année, la société a enregistré des pertes de 308
millions de dollars, contre 77 millions l’année précédente pour la même période.
L’année 2012 semble toutefois se présenter sous de meilleurs auspices, tant la
croissance est notable.

Mais une concurrence féroce

Le site
a un modèle de vente particulièrement envié et copié : on compte dans le
monde 500 sites similaires, dont 100 en Chine sur le modèle du coupon de réduction. Groupon se confronte à divers
concurrents, qui toutefois ne parviennent pas à décoller : depuis un an,
il est le seul site de sa catégorie à enregistrer une croissance appréciable.

Quitter la version mobile