Actualité

Grande Entreprise : Alcatel va supprimer 5000 postes

Les grandes entreprises annoncent les unes après les autres des suppressions de postes. Après Sanofi, le groupe Doux, Air France, c’est au tour de l’équipementier français en télécommunications d’annoncer la suppression de 5 000 postes.

L’entreprise de télécoms qui emploie actuellement 76 000 personnes dont 9000 en France retomberaient à 71 000 salariés à travers le monde. Cette annonce inquiète le gouvernement et notamment Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, qui s’est déclaré « très préoccupé » par cette annonce. 

L’Europe en premier ?

Les pays qui subiraient ces suppressions de postes n’ont pas encore été désignés même si, selon Stéphane Dubled (CGT), l’Europe est souvent sujet aux suppressions d’emplois du fait des résultats commerciaux.

Des pertes à l’origine de la suppression

Alcatel-Lucent avait annoncé le 17 juillet une perte considérable au second trimestre de 254 millions d’euros. Chiffre d’autant plus parlant qu’à la même période en 2011 c’était un bénéfice de 43 millions d’euros qui avaient été révélés.

La réaction du groupe

Afin de réagir face à ses résultats, Ben Verwaayen a annoncé des mesures impliquant 750 millions d’euros d’économies à fin 2012 et une réduction des couts de 1,25 milliard d’euros en fin 2013. Les suppressions d’emplois toucheront 5000 postes

Des discussions à la rentrée.

Selon une information provenant de sa porte parole, Arnaud Montebourg, « conscient des difficultés du secteur », a ainsi décidé de recevoir le président du groupe de télécoms à la rentrée.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page