Actualité

La grande distribution rend la monnaie au gouvernement

Face à la décision prise par l’Assemblée nationale concernant l’augmentation de 50 % de la taxe sur les surfaces commerciales, la grande distribution a annoncé la semaine dernière sa décision d’ajourner l’accord sur les contrats de génération qui prévoit près de 30 000 embauches. 

Une réponse qui semblerait bien mettre en mauvaise posture le gouvernement, puisque cette décision de la grande distribution aura sûrement un fort impact dans le domaine de l’emploi qui affiche déjà de mauvaises statistiques. 

Corriger des « effets d’aubaine »

Mardi 2 décembre, l’Assemblée nationale s’est rassemblée pour voter les amendements de certains députés, des radicaux de gauche et des écologistes. Au cours de cette assemblée, l’augmentation de la taxe sur les surfaces commerciales a été promulguée dans le but de corriger les « effets d’aubaines » du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi ou (CICE). Cette forte majoration de la Tascom est applicable uniquement aux grands établissements qui disposent d’une surface de vente qui va au-delà de 2500 mètres carrés. Cette mesure permettrait à l‘État de gagner près de 200 millions d’euros.

La FCD au créneau

La fédération du commerce et de la distribution n’a pas tardé à monter au créneau et a souligné que cet impôt ne présente « aucune justification ». Selon l’organisme, cette hausse consiste tout simplement à « annuler les baisses de charges décidées depuis deux ans ». Face à ce remue-ménage, la fédération a lancé un appel solennel au chef de l’État Français afin qu’il « fasse respecter les engagements de stabilité fiscale et, dans cette même vision, annuler ces décisions irresponsables qui vont faire reculer l’activité et l’emploi en France ». La grande distribution n’entend pas renoncer à sa décision, sauf en cas de compromis équitable et raisonnable.

Un accord de branche ajourné

Avec la grande distribution, par le biais de la fédération du commerce et de la distribution, un accord de branche a été signé mi-novembre en présence des organisations syndicales qui prévoit un recrutement de près de 30 000 salariés âgés de moins de 26 ans et d’environ 1600 emplois dédiés aux personnes âgées de plus de 50 ans pour les 3 prochaines années à venir. Également, lors de la signature de cet accord de branche, les enseignes de la grande distribution se sont entièrement engagés à maintenir dans l’emploi au moins 4 % des salariés qui sont âgés de 57 ans et plus. Les professionnels de la grande distribution ont décidé d’ajourner cet accord au vu de l’augmentation de la Tascom. 

La Tascom et le CICE

Aujourd’hui, la Tascom vaut précisément 34,12 euros par mètre carré et par an. D’après les estimations de CM-CIC Securities, elle coûte près de 30 millions d’euros à Casino, 70 millions d’euros à Carrefour et 100 millions d’euros à Leclerc. Selon l’analyse de CM-CIC Securities, en 2014, le CICE a rapporté respectivement 100 et 80 millions d’euros à Leclerc et Carrefour, respectivement le premier et le second de la distribution en France.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page