Actualité

Google dépense 3,2 milliards de dollars pour acquérir Nest Labs

Il n’est pas question de faire les soldes pour l’empire Google. Le géant moteur de recherche américain s’étend de plus en plus avec le tout nouvel achat de la start-up Nest Labs qui fabrique des thermostats intelligents et autres détecteurs de fumée… Larry Page n’a pas hésité à y mettre le prix avec la somme faramineuse de 3.2 milliards de dollars, soit 2,34 milliards d’euros.

Après s’être lancé
sur de nouveaux concept, Google se lance désormais dans la production domestique
intelligente avec en sa possession « Nest », une entreprise
américaine lancée en 2010 et qui emploie 300 salariés.

Le nouveau partenariat

Dans les
couloirs de Google, l’annonce du rachat de la nouvelle start-up est accueillie
avec enthousiasme. Le directeur général du moteur américain n’a pas tardé à s’exprimer
sur le sujet dans un communiqué : «Les fondateurs de Nest, Tony Fadell et
Matt Rogers, ont construit une équipe extraordinaire que nous sommes ravis
d’accueillir dans la famille Google ».

En effet, Larry
Page dévoile son objectif d’importer les produits de Nest « dans davantage
de maisons, dans davantage de pays » car la société notamment active en
Amérique du Nord.

Quand au
fondateur de Nest, Tony Fadell, celui-ci affirme avec conviction que « Google
nous aidera à réaliser pleinement notre vision de la maison consciente, et nous
permettra de changer le monde plus rapidement que si nous avions continué notre
chemin tout seul », avant d’ajouter que « Google a les ressources,
l’échelle mondiale et la portée (nécessaires) pour accélérer la croissance de
Nest ».

Explications d’un tel rachat

L’acquisition
de Nest ne fait que souligner la stratégie de Google en s’implantant dans des
secteurs autres que la recherche et la publicité sur internet.

En plus du
succès incontournable de Google en matière de téléphonie mobile, grâce à son logiciel d’exploitation Android, il avait
bouclé sa performance en rachetant en 2012, le fabricant de téléphones
portables Motorola (pour 12,5 milliards de
dollars).

Autres exemples
d’explorations, les lunettes interactives, les voitures dans chauffeur et les
réseaux de fibre optique à haut débit etc …qui permettent d’interagir avec l’informatique
et l’internet.

L’expansion de la domotique

Google a visé
le marché actuel en plein essor, avec les équipements intelligents pour maison qui
vont toucher un public très large de ménagères.

L’un des
fondateurs de la start-up Nest a déclaré à ce sujet que « La ligne de
produits de Nest a clairement attiré l’attention de Google ».

Dernière étape
pour obtenir définitivement Nest, finaliser la transaction sous réserve du feu
vert des autorités de la concurrence.

Ainsi, Nest
continuera d’opérer sous sa marque distincte et sous la direction de Tony
Fadell, un ancien d’Apple qui fut l’un des créateurs de l’iPod.

« Il n’y
aura pas beaucoup de changements », indique Matt Rogers.

La société
dispose de produits déjà compatibles avec Android et continuera à assurer le
support technique pour le système mobile concurrent iOS d’Apple et pour les navigateurs
internet.

L’action Google
a entamé le marché avec l’obtention de 0,53% à 1.128,89 dollars vers 22H45 GMT
dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page