Actualité

[Écologie] Le gaz, énergie de l’avenir ?

Si vous consommez beaucoup d’électricité, sachez que le gaz deviendra l’énergie la plus développée dans le monde d’ici à 2035 avec une hausse annuelle de 1,6%. Après une nette progression annuelle de 150.000 clients raccordés au gaz dès les années 2000, on constate depuis 2008 une baisse considérable du nombre de clients en France. À la tête d’un opérateur de 196.000 km de conduites du réseau de distribution gaz et d’une filiale à 100% de GDF Suez, Sandra Lagumina, directrice générale de GrDF, a annoncé hier vouloir mettre un terme à cette baisse de consommateurs de gaz.

Le nombre de consommateurs de chauffage au gaz refroidit GrDF

L’inquiétude de GrDF est justifiée lors qu’on fait état de son bilan : le groupe d’énergie a perdu 200.000 clients en 5 ans pour chuter de 11,1 millions de consommateurs en 2011 à 10,9 millions en 2013. En réalité, les nouveaux clients consomment moins en raison de la novation des logements et de la performance des chaudières. Tandis qu’un client utilisait environ 20 mégawatheures par an pour se chauffer auparavant, avec la nouvelle réglementation thermique des bâtiments, la consommation a baissé de près de la moitié.

La consommation d’hydrocarbures aura diminué de 30% d’ici à 2030

La décroissance de la consommation de gaz s’étend aux clients professionnels (PME, commerçants, artisans…), au secteur tertiaire, mais également chez les particuliers. Sont responsables de la baisse de régime de GrDF à la fois l’efficacité énergétique et le couplage des chaudières au gaz avec des installations au bois ou des pompes à chaleur électriques. Malgré la chute vertigineuse du nombre de clients, le gaz demeure au cœur de la transition énergétique dont le distributeur souhaite être un acteur essentiel. Avec la possibilité de produire du biométhane à partir de déchets agricoles et ménagers, GrDF estime être en mesure dès 2020 de chauffer 3 millions de logements neufs (20 térawatts/heure) en injectant cette énergie écologique dans le réseau.

Prévoyant une circulation de biométhane s’élevant à 50 Twh en 2030, GrDF pense étendre l’usage du gaz aux transports, aux utilitaires, aux véhicules, etc. et remplacer partiellement l’essence et le gazole. Des conséquences non négligeables pour le marché énergétique…

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer