Actualité

Free accuse SFR de concurrence déloyale

Après avoir été menacé par les trois grands opérateurs
classiques, Free contre-attaque. Dans son interview à Capital, Xavier Niel a
avoué avoir chargé SFR pour concurrence déloyale.

Le subventionnement des téléphones mobiles : crédit à
la consommation déguisé ?

Selon Xavier Niel, le subventionnement est « une façon
de faire du crédit à la consommation déguisé… sans se soumettre aux contraintes
légales ». Les taux d’usure de 300% ou 400% sont alors pratiqués, sans
être décelés par le consommateur. Seul SFR est officiellement dans le
collimateur du patron de Free mobile, selon le magazine.

Cette pratique est pourtant très largement répandue chez les
opérateurs dits historiques : en 2011 en France, on compte 90% des mobiles
qui auraient été par le biais d’une subvention. A l’inverse, Free, en ne
proposant pas de mobile à la vente de ses forfaits, a permis de proposer des mobiles
vendus pour un crédit de consommation de seulement 9,9%.

Une polémique au cœur de loi Chatel

La loi Chatel connaît de nombreuses difficultés et son
ancrage vacillant se voit encore affaibli par les intérêts le trio des grands
opérateurs. Ceux-ci tentent de la faire réviser afin de rendre plus ardu le
désengagement des clients,  et leur
migration vers des offres sans engagement, très en vogue aujourd’hui.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page