Une fraude de 89 millions d’euros détectée par Pôle emploi

Le Pôle emploi dénonce d’importantes fraudes à travers un bilan partiel transmis au Comité Central d’Entreprise de l’opérateur. Dans ce bilan, il souligne que sur les neuf premiers mois de 2014, on décompte environ 89 millions d’euros de fraude. Que s’est-il donc passé ?

30 millions d’euros évités

Les données présentes dans le bilan dressées par Pôle emploi sont choquantes ! En effet, ce document révèle d’importantes informations, notamment sur des fraudes détectées par l’organisme. Au moins 89 millions d’euros ont été détournés sur les neuf premiers mois de l’année 2014. De cette somme, le Pôle emploi a pu sécuriser 31 millions d’euros en détectant la fraude avant qu’elle n’ait lieu. Selon les données, il se trouve que les 58 millions d’euros restants n’ont pu être sauvés. Malheureusement, le Pôle emploi n’a pas réussi à contrer la fraude avant qu’elle n’apparaisse. En somme, il y a eu au moins 7472 transactions frauduleuses et celles-ci visent particulièrement 9118 demandeurs d’emploi ainsi que 259 entreprises au total. Par ailleurs, il ressort également de ce rapport que de nombreuses fraudes avaient été détectées en 2013. Par exemple, il y a eu 38 millions pour les emplois non déclarés, 16 millions pour les emplois fictifs et enfin, au moins 10 millions pour les prestations faites en dehors de la France. 

Un modèle de datamining

Toujours selon le document, il se trouve que le Pôle emploi travaille actuellement sur l’installation d’un modèle de datamining dans le but de détecter les fraudes. Cette mise au point permettra d’effectuer des analyses sur chaque demande d’emploi et ainsi éliminer les dossiers à risques. Le dispositif et son efficacité seront évalués début 2015.

Exit mobile version