Actualité

France Télécom dénonce le low cost dans les télécoms

Ce matin, le PDG de France Télécom, Stéphane Richard, dénonce la baisse des coûts qui se pratique de plus en plus dans les télécoms.

Dans un article publié dans le Figaro, M. Richard insiste pour que « nous sortions du discours qui consiste à dire que l’avenir des télécoms, c’est payer moins cher et réduire les coûts […] Arrêtons ce massacre des télécoms ! ». Cette tendance tire le cours de l’action de France Telecom vers le bas. « Notre cours de Bourse est aujourd’hui injustement déprimé car, aux yeux des investisseurs, nous cumulons les défauts d’être dans les télécoms, dans la zone Euro et soumis à la pression concurrentielle formidable du marché français », explique le dirigeant.

Interrogé sur l’accord passé avec son concurrent Free Mobile, qui permet à ce dernier d’emprunter le réseau de France Télécom, Stéphane Richard se justifie en déclarant que « les actionnaires et les analystes ne l’ont pas mesuré à sa juste valeur » et que cet accord « devrait nous rapporter beaucoup plus que 1 Milliard d’Euros sur trois ans comme annoncé initialement ». Par ailleurs, il rajoute que cet accord était crucial pour Orange, faute de quoi, le choc financier serait beaucoup plus lourd.

Mais pour garder la tête haute, le PDG de France Télécom tient à préciser ses axes stratégiques de développement :
– mettre en place la « 4G » pour tous les clients du groupe,
– se développer en Afrique et au Moyen-Orient.

Quant à la possibilité de rachat de Maroc Télécom, mis en vente par Vivendi, Stéphane Richard prétend que cette opportunité « pourrait être stratégiquement intéressante, mais il n’est pas question de se laisser enfermer dans un calendrier ni dans une valorisation ». Cependant, France Télécom étant endetté de 30 milliards d’euros en France, difficile pour le groupe de se prononcer comme futur acquéreur. « Il est clair que nos moyens comme ceux des grands opérateurs européens sont très limités. Cela ne nous empêche pas de regarder comment saisir les opportunités », a déclaré le PDG.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page