[Financement] Une levée de fonds de 800 000 € pour Tripndrive

La start-up Tripndrive veut désormais conquérir les usagers des aéroports et des gares. Après s’être installée dans les grandes villes, la jeune entreprise a décidé de s’intéresser aux lieux de transit. Avec sa dernière levée de fonds de 800 000 euros, il est clair que la start-up a tout pour concrétiser ses projets et ainsi réussir. Gros plan sur les nouvelles ambitions de Tripndrive.

Qui est Tripndrive ?

L’auto-partage, c’est son business. La jeune start-up Tripndrive a eu l’idée d’instaurer un système de location de voitures quand vous êtes en voyage. Fondée en juillet 2013, l’entreprise aura vite fait parlé d’elle en France, notamment avec Autolib’ à Paris. Désormais, un an et demi après son lancement, la start-up veut séduire les usagers des aéroports et des gares. Grâce à ses 800 000 euros issus de la récente levée de fonds effectuée, ce projet pourrait se réaliser plus vite que prévu. L’entreprise est partie de l’observation simple qu’au quotidien, ils sont des milliers de voyageurs à laisser leurs véhicules dans le parking de l’aéroport. D’un autre coté, ils sont des milliers à se rendre chez un loueur de voitures à leur atterrissage. Ce que propose Tripndrive est simple, innovant et très ambitieux : laisser le véhicule du client dans un parking à la périphérie de l’aéroport pour que l’automobile puisse être louée à un tarif inférieur de 50% à ceux des loueurs traditionnels. 

Une démarche originale

Quels seront les avantages de cette nouvelle démarche ? Le propriétaire est rémunéré par rapport au nombre de kilomètres parcourus lors de la location. Si personne n’est preneur, la personne aura au moins économisé le coût du parking. « Chaque voiture est systématiquement assurée tous risques, avance la start-up. L’identité est contrôlée, tout comme la propriété des véhicules. Et un état des lieux photo garantit d’avoir une image fiable du véhicule à toutes les étapes », déclarent les fondateurs de Tripndrive. Nul doute qu’avec cette récente levée de fonds de 800 000 €, les ambitions de la start-up ne devraient pas tarder à voir le jour.

Exit mobile version