Actualité

Faillite de Better Place partenaire de Renault

Better Place, société qui développe un réseau de stations de changements de batteries de voiture électrique, a annoncé sa demande de liquidation judiciaire.

La société israélienne a dévoilé, samedi, sa demande de liquidation judiciaire. Better Place était partenaire de Renault pour le développement de son réseau de stations de changement rapide de batterie de voiture électrique. En cause, une perte de 850 millions d’euros depuis sa création en 2007 par Shaï Agassi.

Better Place a saisi la cour de Lod, non loin de Tel-Aviv, afin d’obtenir la nomination d’un liquidateur temporaire. Better Place souligne que ce choix intervient « face à un échec à lever des fonds supplémentaires et à l’absence des ressources nécessaires pour poursuivre ses activités ».

En 2009, Renault et Better Place prévoyaient de vendre 100 000 véhicules électriques, en Israël et au Danemark jusqu’en 2016, mais on compte actuellement 900 véhicules de ce type en Israël et beaucoup moins au Danemark.

La porte-parole de Renault a précisé que la décision prise par le conseil d’administration de Better Place « ne remet nullement en cause la stratégie de l’alliance Renault-Nissan en matière de véhicules électriques ».

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page