[Réseaux sociaux] Facebook veut connecter le monde entier

Facebook souhaiterait racheter une société fabricante de drones pour connecter les zones isolées. Alors que l’on imputerait plus naturellement cette tâche à Google, c’est une nouvelle preuve de la bataille sans merci que se livrent le réseau social, Google et Apple dans le high-tech connecté.

Titan Aerospace pour 60 millions

Selon le magazine américain Techcrunch, les équipes de Marck Zuckerberg seraient en discussion pour racheter l’entreprise Titan Aerospace, spécialiste des « satellites solaires atmosphériques ». Ces engins de haute-technologie fonctionnent à l’énergie solaire, et sont aptes à rester près de 5 ans en l’air, sans se poser.

Le modèle qui intéresserait particulièrement Facebook serait le « Solara 60 », un engin qui peut ressembler à un avion en papier extrêmement fin, avec de minuscules panneaux solaires sur ses ailes. Il est tout de même capable de porter des charges de 100kg.

Le rachat serait de l’ordre de 60 millions. Une bagatelle par rapport au rachat de Whatsapp ou même d’Instagram. Mais ce projet, « humanitaire », est bien plus ambitieux, et pas (directement) lucratif.

Google en embuscade

Facebook est l’un des soutiens majeurs de l’initiative internet.org, un partenariat mondial qui cherche à rendre Internet accessible aux zones de la planète qui ne sont pas encore connectées. Et l’argent de ce rachat permettrait la construction d’environ 11000 drones, qui seraient déployés pour cette initiative, surtout sur le continent africain.

Ce chantier immense de l’ « internet pour tous » a aussi été entrepris par Google. En juin 2013, la société de Larry Page annonçait son « Projet Loon », toujours pour connecter les régions en marge. Mais à défaut de drones, ce projet a pour intention d’installer un réseau de ballons à 20 000 mètres d’altitude, majoritairement dans l’hémisphère sud du globe. Même si le dispositif est en phase de test, il a quelques mois d’avance sur Facebook. Pour Bill Gates, ce type de projets n’a pas lieu d’être : « aucune page Web ne pourra soulager un enfant qui souffre de diarrhée». Peut-on tout de même envisager l’arrivée d’Apple sur ce secteur ?

Quitter la version mobile