Actualité

Facebook mise sur le recrutement de ses utilisateurs

Le réseau social attire de plus en plus les employeurs qui veulent
recruter leurs salariés. Phénomène de grande ampleur outre-Atlantique, cette
recrudescence d’intérêt pour Facebook commence à se faire sentir en France.

Facebook s’oriente vers un milieu professionnel

Les annonces sur le site se multiplient, et les candidatures
se font de plus en plus sérieuses et nombreuses. En effet, les abonnés étaient
plus habitués et appréciaient davantage la fonctionnalité classique, de loisir,
offerte par Facebook. La chasse aux candidats est ouverte, toutes branches,
tous secteurs confondus. Il faut en effet « aller chercher les candidats
là où ils sont ».

Le modèle américain en tête

Aux Etats-Unis, ce tout nouveau type de recrutement est un
franc succès. L’application de recherche d’emploi « BranchOut »
révèle de près de 18 millions d’Américains ont trouvé du travail grâce à cette nouvelle
mesure. Selon le Wall Street Journal, le réseau social s’apprêterait à lancer
sa propre recherche d’emploi.

En France, c’est l’application « Oh My Job » qui
est recommandée par diverses enseignes. Déjà plus de 10 000 offres proposées
par 50 recruteurs sont présentes. Une telle affluence se devait d’être utilisée
à des fins utiles, en aidant les PME à recruter.

Facebook : le repaire des 25-35 ans

Le réseau social est une manne que les recruteurs ne peuvent
ignorer : la tranche d’âge 25-35 ans représente 26% des utilisateurs, sur
les 25 millions d’utilisateurs actifs français.  

Les premiers retours sont d’ailleurs « excellents »
selon la DRH de Monsieur Bricolage. En moins de 15 jours, 770 clics de
candidats potentiels ont été décomptés. C’est usuellement ce que la grande
enseigne réalise en un mois.

Les recruteurs se sont débarrassés des préjugés selon
lesquels les utilisateurs seraient des « geeks » sans réelle volonté
de s’engager, et ont reconnu le dynamisme de cette communauté.

Cooptation et recommandation sur Facebook : un axe de
développement stratégique

En produisant pour quelque 20 000 entreprises des
algorithmes facilitant la cooptation et des publicités générées sur le profil
des utilisateurs, la société Work4Lab offre ses services de « chasse »
au candidat. Le propre de cette technique est d’attirer également les candidats
passifs, qui constituent au final près de 30% du recrutement.

Le partage
et la recommandation sociale jouent sur Facebook, ce qui rend tout à fait
pertinent le système de recherche d’emploi, qui sur internet totalise un marché
de plus de 4 milliards de dollars.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page