Actualité

Facebook lance son Jobboard !

Durant l’été dernier, il circulait des rumeurs selon lesquelles Facebook se lancerait dans le recrutement en lançant, par exemple, un service de publication d’offres d’emplois. Depuis un article paru dans le Wall Street Journal, ces rumeurs s’intensifient au point d’avoir fait baisser le cours de l’action Linkedin.

Ça y est, Facebook vient de dévoiler le 14 novembre 2012, son site emploi avec ses partenaires Work4 Labs, BranchOut, Jobvite, Direct Employers et Monster, le tout en collaboration avec les acteurs US de l’emploi.

Facebook avait signé il y a un an (19 octobre 2011) un partenariat avec le Ministère du Travail et le Service public pour l’Emploi US afin d’accompagner dans leurs démarches les demandeurs d’emploi américains. C’est ainsi qu’a été lancé la page « Social Jobs Partnership » qui met à leur disposition des ressources et infos utiles. Facebook ne cachait pas ses intentions de diffuser un jour des annonces d’emploi.

Quel impact sur le monde de la RH et du recrutement ?

Ils sont nombreux à noter que Facebook ne se lance pas dans le recrutement mais agrège des offres venant de services tiers et donc ne fait que prolonger ce qui se fait déjà et se positionne donc en tant que « simple » média. Cet agrégateur d’offres serait une sorte de Google de l’emploi qui regroupe toutes les offres, sans forcément pour facebook de rémunération supplémentaire.

En impliquant des application tierces, Facebook envoi un message rassurant pour ne pas faire fuir les start-ups ou grandes application utilisant son open graph.

L’éternelle question de la vie privée se pose également…

La différenciation entre réseaux professionnels (Viadeo, LinkedIn), personnels (Facebook), de veille ou d’experts (Twitter) n’est-elle pas trop ancrée dans les esprits pour que Facebook trouve un écho dans le domaine du recrutement ? En effet, la réputation de Facebook concernant la vie privée de ses utilisateurs semble avoir beaucoup pesé sur ces derniers. Il semble difficile pour le réseau social de s’implanter sur un tel marché où, justement, le respect de celle-ci est une pierre angulaire de la relation employeur – candidat.

En résumé…

Le plus probable semble que Facebook reste sur un service agrégateur d’offres afin d’étoffer son offre de « services » aux consommateur de son réseau afin d’y multiplier le temps de connexion et les pages susceptibles de rapporter par de la publicité ciblée. Ainsi, le nouveau service serait plus un jobboard qu’un concurrent à Linkedin. La principale interrogation reste la gestion de la vie privée.
Enfin, il semblerait que less spécialistes attendent plus que Facebook révolutionne les mentalités que les outils.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page