Facebook déclare la guerre aux commentaires offensants

Suite aux protestations de Women,
Action & The Media, la semaine dernière, Facebook s’est engagé à renforcer sa
politique de lutte contre les commentaires violents.

En effet, le réseau social a été
la semaine dernière l’objet de controverses. Selon Women, Action & The
Media, l’association de défense des droits des femmes, Facebook « permet
depuis longtemps des contenus approuvant la violence à l’encontre des
femmes ».

« Ces derniers jours, il est
devenu clair que nos systèmes d’identification et de suppression des discours
de haine ont échoué à fonctionner aussi efficacement que nous le voudrions,
notamment à propos d’affaires de haine contre les femmes. », a avoué mardi
Marne Levine, vice-présidente chargée de la politique publique du réseau.

« Dans certains cas, le
contenu n’est pas supprimé aussi rapidement que nous le voudrions. Dans
d’autres cas, des contenus qui devraient être supprimés sont ou ont été évalués
à partir de critères dépassés », a-t-elle poursuivi.

Afin de lutter contre ce
phénomène,  Facebook  compte recueillir des conseils d’experts
juridiques, d’organisations des droits des femmes et d’autres groupes qui ont
été confrontés à la discrimination, pour mieux renforcer sa procédure de lutte
contre les messages sexistes et haineux.

Quitter la version mobile