Actualité

Face à la chute de l’euro, les nouvelles réformes de Mario Draghi

Suite à une baisse importante de la valeur de l’euro, le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi tente à tout prix de relever la situation monétaire de la zone euro. En effet, le 16 décembre, l’euro était évalué à 1,25 dollar. Depuis le 2 janvier 2015, il est tombé jusqu’à 1,20 dollar. Face à cette situation, Mario Draghi envisage de faire remonter la situation par une action en « Quantitative Easing » (QE) ou « assouplissement quantitatif ».

L’état de l’euro face au dollar jusqu’à présent

D’après les informations émises par la banque centrale européenne (BCE), l’euro serait tombé jusqu’à 1,197 dollar ce vendredi, alors qu’il était encore à 1,25 dollar le 16 décembre dernier. Une situation rappelant celle de juin 2010 où l’euro affichait une valeur de moins de 1,20 dollar. Afin d’éviter la déflation, une politique monétaire plus efficace devrait être lancée dès le 22 janvier.

Les mesures prises face à cette situation

Préoccupé par cette brusque chute de l’état de l’euro, le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi envisage des mesures immédiates afin d’éviter que l’Europe ne plonge dans la déflation. D’après Lee Herman, analyste chez FX Daily, un programme d’assouplissement quantitatif pourrait être annoncé à la prochaine réunion du 22 janvier. Ayant pour but de stimuler l’activité économique européenne, le QE aura pour objet l’injection des liquidités dans le système financier de la zone euro.

La nécessité de l’approbation d’Angela Merkel

Cependant, pour y arriver, encore faudra-t-il convaincre la chancelière allemande Angela Merkel afin de valider la décision du président de la BCE. Cet appui est fondamental à la réalisation de l’action menée par le président de la BCE. Sans le soutien de Berlin, la zone euro manquerait de pilier.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page