Etude sur le corporate venture en France en 2011

L’Observatoire PME Finance a présenté les résultats de son étude sur le Corporate Venture en France en 2011.

L’observatoire PME Finance présente les résultats de son étude sur le corporate venture en France en 2011. L’Observatoire a pu établir une nouvelle classification des structures d’investissement des corporate français et récompenser leur activité dans un classement.
Avec 51 milliards d’euros investis en 10 ans dans près de 10 000 entreprises, dans le monde, via 3.000 fonds, la contribution des industriels, ou « corporate venture », peut constituer une alternative pour le financement des fonds indépendants. Les groupes privilégient le capital risque, moins capitalintensive et plus facile à accompagner que le capital-développement.

Les investissements des corporate venture américains se stabilisent, depuis 2001, autour de 8% des investissements réalisés dans le venture. En Europe, il oscille entre 4 et 6% du total des montants investis de 2003 à 2010. Ce taux, proche de 2% en France sur la même période, s’est fortement contracté depuis l’époque de la bulle internet, où il a pu atteindre 18%.

En 2011, les industriels français ont contribué au capital investissement à hauteur de 300 millions d’euros, soit 10% des montants levés, comme fonds de fonds. Les industriels français ont également investi 100 millions d’euros en direct dans les PME en France, au travers de leurs propres structures d’investissement. En investissement direct, Innovacom (FT-Orange), est le fonds corporate le plus actif en 2011, avec 9 opérations et plus de 15 millions d’euros investis, suivi par Total Energy Ventures et Aster Capital (Schneider, Alstom, Rhodia).

Quitter la version mobile