Etude Ifop/Adyoulike, les Français jugent la publicité Internet

La conférence de presse Adyoulike sur le thème « les Français et la publicité sur Internet » a dévoilé les résultats de l’étude menée avec l’Ifop. Cette enquête avait pour but de définir avec précision « la perception et les attentes des Français vis-à-vis de la publicité sur Internet ». Le résultat est sans appel, puisque 84% des Français estiment qu’il s’agit d’un contenu parasite qui fait perdre du temps.

La publicité concerne tout le monde en France, notre pays comptant plus de 48 millions d’internautes. Les résultats de cette enquête de l’Ifop menée pour Adyoulike est sans équivoque. Les Français ont une opinion très défavorable de la publicité sur internet, qui représente pour eux un facteur d’agacement et de dérangement. Pour la majorité des Français, la publicité trouble le confort de navigation. Les deux tiers des personnes interrogées n’approuvent pas la publicité sur internet, 17% jugent même qu’elle est néfaste.

L’étude précise que « 80% des Français la juge intrusive et 61% stressante » et que « 85% refusent que leurs données personnelles soient utilisées à des fins de ciblage publicitaire ».

Ils reprochent à la publicité de troubler leur confort de navigation, si bien que 90% des internautes jugent la publicité comme intrusive. Ils lui reprochent la perte de temps qu’elle engendre, elle est même un vecteur de stress pour une large part des internautes. Les agences publicitaires devraient avoir cela en tête et penser à un moyen de changer ce phénomène pour que la publicité soit moins intrusive et donc jugée plus positivement.

Pour les Français, la publicité doit avant tout être informative, de qualité, facilement mémorisable et proposer un avantage financier important. La barrière cliquable est la forme préférée car elle laisse le choix à l’internaute. Par contre ils sont nettement moins pour les publicités avant les vidéos, ou toutes les publicités qui parasitent la navigation. La priorité est que les publicités soient de meilleure qualité, qu’elles ne troublent pas la navigation et qu’elles ne portent pas atteinte à la vie privée : « La personnalisation des publicités sur Internet rencontre une forte résistance de la part des interviewés qui y voient un grand risque d’intrusion dans leur vie privée ».

Quitter la version mobile