Actualité

[Etude] Création d’entreprise : les femmes sont optimistes

Récemment, PayPal a décidé de mener une étude sur la création d’entreprise vue par les femmes. De cette analyse ressortent l’optimisme, la stabilité financière et l’indépendance accrue comme moteurs à la création. Zoom sur les femmes et la création d’entreprise, une belle histoire d’amour qui dure depuis quelques années déjà.

L’entrepreneuriat attire les femmes

La création d’entreprise requiert et exige certaines compétences, comme le bon management, les finances adéquates et une grande motivation. Si les hommes sont plus attirés par cette démarche, il se trouve que les femmes ne restent pas loin derrière. En effet, l’étude démontre que la gent féminine se sent encouragée à se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Au moins 50% des personnes interrogées affirment être tout à fait optimistes et soulignent que les obstacles ne leur font pas peur. Tout ce qui compte, c’est la réussite de leur projet, le bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, la stabilité financière ainsi que l’indépendance. Si la plupart des femmes se sentent attirées par la création d’entreprise, c’est surtout par passion. L’étude révèle que plus de 47% des femmes sont passionnées par cette démarche. Au total, ce sont 1200 jeunes futures entrepreneures qui ont été interrogées, la plupart d’entre elles ayant créé leur entreprise depuis moins de trois ans.

Plusieurs motivations en liste

L’autre motivation qui pousse les femmes à créer leur propre entreprise est la quête de l’indépendance. En Amérique, elles sont plus de 64% à rechercher l’indépendance, contre 62% au Mexique et 47% en Chine. D’un autre côté, en France et au Mexique, il se trouve que deux tiers des femmes qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat le font surtout pour des raisons de fierté et d’héritage familial. Quant aux Américaines, elles sont au moins 55% à vouloir trouver l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Les Chinoises, elles, le font surtout pour avoir un meilleur contrôle de leur futur. L’étude démontre également que le secteur d’activité varie en fonction des pays. Par exemple, en Chine et au Mexique, ce sont les accessoires et la mode qui sont prisés. En France, c’est le marché de la beauté, de la santé et de l’artisanat qui attire les entrepreneures.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page