Actualité

L’Etat annule la réforme du CDI mais envisage un contrat

Emmanuel Macron, ministre de l’Economie et des Finances, et François Rebsamen, ministre du travail, ont reçu les représentants du patronat, qui souhaitent une réforme importante du CDI, pour en discuter. L’échange a abouti à un refus du gouvernement avec un contrat plus flexible tout de même envisagé. 

Le CDI inchangé

Le patronat a demandé au gouvernement une réforme plus profonde du CDI afin que le licenciement puisse être à la fois plus rapide et simplifié. Les employeurs ont besoin de plus de flexibilité dans les contrats afin de réagir rapidement aux modifications du marché. En demandant cet allégement de procédure, le patronat explique que cela permettrait une baisse du chômage grâce à la création d’emplois. Pour les syndicats, le CDI, symbole de la sécurité, ne doit pas être modifié. Une idée à laquelle s’est rallié le gouvernement.

Vers un contrat plus flexible?

Selon des sources informelles, le gouvernement pourrait néanmoins aboutir à la mise en place d’un contrat plus flexible pour contenter le patronat. L’objectif serait d’étendre le contrat de chantier, utilisé dans le BTP, à d’autres secteurs comme l’informatique, le numérique ou les sociétés de services entre entreprises. Dans le bâtiment, ce contrat s’arrête lorsque la mission proposée est réalisée, et permettrait donc une plus grande flexibilité de l’emploi dans les autres secteurs. Les syndicats ne se sont pas encore prononcés à ce sujet.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page